Prix de la viande : un accord a été trouvé entre Carrefour et les producteurs

Après une matinée de mobilisation dans plusieurs Carrefour de France, et notamment à Quetigny, les producteurs de viande sont parvenus à trouver un accord avec l'enseigne sur un prix d'achat viable et une meilleure mise en avant de leur produit.

8 septembre 2016 à 8h57 par 45

Après une matinée de mobilisation dans plusieurs Carrefour de France, et notamment à Quetigny, les producteurs de viande sont parvenus à trouver un accord avec l'enseigne sur un prix d'achat viable et une meilleure mise en avant de leur produit.

La FNSEA, la FNB et les Jeunes Agriculteurs avaient lancé mercredi matin un appel à bloquer les magasins de l'enseigne Carrefour partout en France, alors que les négociations entre les syndicats et l'enseigne autour du prix d'achat de la viande au producteur était au point mort.

Au Carrefour de Quetigny par exemple, une trentaine de producteur avaient forcé les entrées pour ensuite bloqué l'accès au magasin une bonne partie de la matinée (voir article).

Imités par d'autres syndicalistes dans l'Est de la France, leur mobilisation n'aura pas été vaine puisque dans la soirée, les deux parties annonçaient avoir trouvé un accord historique : 

L'enseigne a ainsi accepté de présenter dans les rayons de tous ses magasins au moins 50% de "c�?ur de gamme", autrement dit de la viande en provenance de bovins spécifiquement élevés pour leur viande et pas des vaches laitière.

La rémunération du producteur va être augmentée. Les prix n'ont pas été dévoilés, mais les syndicats réclamaient un prix à 4�?� le kilo minimum contre 3,40 en moyenne auparavant. De plus, le prix de la viande sera révisé trimestriellement en fonction du coût des matières premières nécessaire au producteur.

Après Super U, cité en exemple au moment de la grogne, c'est donc Carrefour qui a accepté plusieurs conditions réclamées par les éleveurs, qui prévoient désormais de mettre la pression sur les autres enseignes qui ne s'y mettraient pas (Intermaché, Casino, Leclerc et même Lidl ont été citées).

Yoann Olid