Actualités locales

Rémi Delatte s’insurge et défend les pompiers de Côte d'Or

28 mars 2019 à 06h30 Par la rédaction
Crédit photo : DR

Le député de Côte d’Or nous a expliqué ce mercredi dans un communiqué le combat qu’il mène pour défendre les pompiers de sa circonscription face au gouvernement, hésitant face à ses propositions.

"Comment la majorité  « En Marche - Modem »peut-elle persister à rejeter des mesures sous le seul prétexte qu’elle n’en a pas eu l’idée en premier ?

Ce matin, en Commission des Lois à l’Assemblée Nationale, nous débattions d’une proposition de loi LR visant à revaloriser et favoriser l’engagement des Sapeurs-Pompiers Volontaires. Nouvelle étape dans le travail que j’ai engagé dès novembre 2017 par une concertation dans les Centres d’Incendie et de Secours de ma circonscription, cette proposition de loi était attendue par l’ensemble des 200.000 volontaires qui s’engagent au quotidien pour la sécurité et le secours de leurs concitoyens.

Renforcement des sanctions pour ceux qui les insultent ou les caillassent, facilitation des mises en disponibilité, compensation pour l’employeur qui accueille des sapeurs-pompiers volontaires, revalorisation de leur engagement par une bonification de leurs cotisations retraite,… Au fond, que des mesures de bon sens, élaborées directement sur le terrain.

Et pourtant, les réponses des automates En Marche - Modem furent invariablement les mêmes :

            - « C’est une bonne idée, mais attendons avant de la mettre en œuvre »

            - « C’est une bonne idée, mais nous avons prévu de travailler dessus nous-mêmes »

            - « C’est une bonne idée, mais attendons de savoir ce qu’en dit le Gouvernement »

N’ont-ils rien compris de la colère qui s’exprime dans le pays depuis plusieurs mois ?

Cette proposition de loi sera de nouveau examinée en séance publique le 4 avril. Dans la foulée, ils devront se prononcer sur une autre proposition de loi que j’ai consignée : réindexation des retraites, suppression de la hausse de la CSG pour tous les retraités, maintien définitif de la prime annuelle défiscalisée pour les salariés… Chacun sera devant ses responsabilités."

Communiqué de Rémi Delatte / Député de Côte-d’Or