« Révolution », le 2eme roman du Dijonnais Jean-Joachim Bissieux

Entre dystopie et roman d’espionnage, le second tome riche et profond d’une passionnante saga d’anticipation.

11 octobre 2020 à 11h30 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Jean-Joachim Bissieux

Dix ans ont passé. La Rébellion s’est dissoute. Mais la paix, durement acquise, menace déjà de se rompre. De l’étrange matière noire aux progrès aussi fulgurants qu’inquiétants de l’intelligence artificielle, l’hégémonie humaine vacille. Pourtant, loin de s’entendre pour préserver leur planète, les hommes intriguent, corrompent, mentent et trahissent. La révolution gronde. Pour survivre, John et Jöachim sont contraints de reprendre la lutte. Mais de la CIA aux instances menaçantes du nouveau Reich, qui manipule, qui subit ? Au bal des dupes, est-il encore possible de mener l’humanité vers de nouveaux horizons ?

Dans ce second volume, plus sombre, plus profond, plus intense que le précédent, Jean-Joachim Bissieux entraîne ses deux charismatiques anti-héros, tour à tour leaders ou pantins, dans une intrigue captivante où, de péripéties en cataclysmes, les pistes se dérobent et les espoirs s’éteignent jusqu’à ce que l’humanité elle-même semble menacée…

L’AUTEUR – Jean-Joachim Bissieux

Né le 25 décembre 1970 dans le Jura, Jean-Joachim Bissieux est avocat d’affaires. Féru d’histoire, de géostratégie, de golf et même de belles voitures, il se nourrit de ses passions et rédige Révolution, le second tome de sa trilogie, qu’il dévoile aujourd’hui.

EXTRAIT

[L]a civilisation occidentale tient tout juste et sa démocratie avec. Le Terrien moyen du nord vit tranquillement de la côte californienne jusqu’à l’extrémité de la péninsule nippone, sans s’inquiéter du reste. Les statistiques le prouvent. Ce qui tourmente John, c’est cette montée en puissance – impalpable, inquantifiable, imprévisible – des contestations. Les gens manifestent pour tout et de plus en plus fort. Même aux États-Unis, la révolution gronde. Et la contagion gagne le Canada pourtant si paisible. Bien au chaud, calé dans son confortable fauteuil roulant, John passe des heures sur internet […]. La routine le rassure. Pourtant, depuis quelques heures, quelque chose […] l’intrigue : quelqu’un cherche à se procurer des pièces de Manurhin, revolver de 1973 complètement dépassé. Le message est précis. […] Cela ne peut venir que d’un passionné, d’un ancien, d’un connaisseur. Certains se serviraient-ils de leurs armes ? […] Le message est signé V2A. John se rappelle un rebelle originaire d’Ajaccio que l’on surnommait Vanden. Si ses souvenirs sont bons, 2A c’était le département de la Corse du Sud. Il ne lui en faut pas plus pour s’en inquiéter. Et si la Rébellion revivait ?