Actualités locales

Thierry Falconnet a fait part de son optimisme pour 2020

15 janvier 2020 à 18h50 Par Fabrice Aubry
Crédit photo : Ville de Chenôve

Le maire de Chenôve a présenté ses vœux de bonne année ce mardi soir au Cèdre à Chenôve devant environ 700 personnes.

Dans son discours, Thierry Falconnet s’est montré positif et optimiste pour 2020. Une manière de tourner la page après la vague de violence survenue l’été dernier dans le quartier du Mail (plusieurs voitures avaient été incendiées et le tram avait été caillassé à plusieurs reprises).

Ci-dessous un extrait du discours du maire :

« Nous sommes fiers d’être toutes et tous citoyennes et citoyens d’une ville résiliente, courageuse, qui sait affronter la tête haute les difficultés qu’elle rencontre, les crises qu’elle traverse, et se relever pour mieux repartir de l’avant. A ce moment de mon propos, je veux remercier nos 540 agents municipaux, monsieur le directeur général des services, de leur engagement professionnel pour nos concitoyens. Dans la période difficile que nous avons vécue pendant près de 6 mois, avec leurs collègues de Dijon Métropole monsieur le Président, ils ont été particulièrement mobilisés pour chaque matin réparer, nettoyer, accompagner, prévenir, apaiser, tranquilliser les Chenevelières et les Cheneveliers. Nous pouvons les applaudir, ils sont la fierté de notre puissance publique de proximité et si Chenôve a tenu bon, c’est en grande partie grâce à eux. 

Nous sommes fiers des racines ouvrières, viticoles et cheminotes de notre commune qui, malgré son développement démographique, lui donne un caractère et un ancrage si particulier sur le territoire de la Métropole de Dijon. Nous sommes fiers de notre Histoire, des femmes et des hommes qui l’ont faite, qui l’ont façonnée et nous l’ont transmise en héritage comme Maxime GUILLOT, Marcel NAUDOT (héros tragiques de la Résistance), Roland CARRAZ (ministre-maire de Chenôve, disparu il y a vingt ans), Maney PERIGNON (figure de la gauche chrétienne et progressiste comme de la cause des femmes) ou encore Marie CARRE, citoyenne d’honneur de notre commune et doyenne des cheneveliers jusqu’à sa récente disparition (en 2018). »