Actualités locales

Un bourguignon au chevet de Notre Dame de Paris

15 mai 2019 à 19h18 Par la rédaction
Régis Penneçot, Président de la chambre des métiers et de l’artisanat de Côte d’Or
Crédit photo : DR

Régis Penneçot, Président de la chambre des métiers et de l’artisanat de Côte d’Or, a été nommé ce mercredi coordinateur national pour le dispositif « Chantiers de France» pour la Reconstruction de Notre-Dame de Paris.

Lors du lancement des « Chantiers de France » le 18 avril dernier, Muriel Pénicaud a confirmé sa volonté de constituer un consortium de compétences et d’excellence pour rebâtir la cathédrale et, au-delà, participer à la rénovation du patrimoine français. Alors que le ministère du Travail a nommé Michel Guisembert, président du Comité français des Olympiades des métiers, référent du projet national « Chantiers de France », le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat désigne ce jour Régis Penneçot, président de la CMA de la Côte d’Or et trésorier de CMA France, représentant national du réseau.

Régis Penneçot, maître artisan, dirige une entreprise de menuiserie située à Varanges en Côte d’Or. Il s’agit de l’entreprise familiale fondée en 1806 et transmise de père en fils depuis neuf générations. Une entreprise qu’il a repris en 1996 et qui compte aujourd’hui huit salariés et deux apprentis. L’entreprise travaille régulièrement pour les monuments historiques ce qui l’amène à intervenir sur de très nombreux chantiers de rénovation de sites patrimoniaux remarquables : Hospices de Beaune, églises classées, édifices du secteur sauvegardé de la ville de Dijon… De par son expérience, son engagement au service de l’excellence artisanale et son expertise fine de la restauration du bâti ancien, CMA France sait pouvoir compter sur ses compétences pour remplir cette fonction et mener à bien cette mission.

Le 18 avril, Bernard Stalter, président du réseau national des CMA, avait présenté au Gouvernement une série de propositions destinées à permettre l’accès aux marchés de restauration du patrimoine pour les artisans, à sensibiliser et orienter les jeunes vers les métiers de bâtisseurs, à recruter et à former la prochaine génération - en triplant le nombre de place en apprentissage - et à créer un « Erasmus des bâtisseurs ». Autant de propositions du réseau des CMA qui ont reçu un accueil positif et que Bernard Stalter et Régis Penneçot auront à cœur de défendre pour qu’elles aboutissent.

Le réseau des CMA, fort de cent-douze CFA, est à pied d’œuvre pour apporter son soutien et contribuer à ce chantier d’envergure d’une forte portée symbolique. En complément du coordinateur national qui vient d’être nommé, un interlocuteur privilégié sera identifié dans chaque région pour travailler avec les Conseils régionaux et ainsi encourager la formation professionnelle et tout particulièrement l’apprentissage sur l’ensemble du territoire.

Communiqué de la Chambre des Métiers et de l’artisanat de Côte d’Or