Une école de gendarmerie remplacera la B.A. 102 de Dijon-Longvic

Ce vendredi 17 juillet, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé, à l'occasion d'une visite express en Côte-d'Or, l'ouverture sur le site de la Base Aérienne 102 de Dijon Longvic d'une école de gendarmerie. Alors que la dissolution de la base militaire est en cours, le site devrait accueillir ses premiers élèves dès la rentrée 2016.

17 juillet 2015 à 9h11 par 45

K6 FM

Ce vendredi 17 juillet, le ministre de l'Int�rieur Bernard Cazeneuve a annonc�, � l'occasion d'une visite expresse en C�te-d'Or, l'ouverture sur le site de la Base A�rienne 102 de Dijon Longvic d'une �cole de gendarmerie

Celle-ci viendra donc remplacer les militaires de la base, puisque la dissolution de cette derni�re avait �t� annonc�e en 2014 dans le cadre d'un plan global d'�conomie de l'arm�e. Le projet a �t� conjointement valid� par le ministre de l'Int�rieur, qui cherchait une ville dans laquelle implanter une nouvelle �cole de gendarmie, et les acteurs proches du dossier d'un point de vue local, comme l'ancien maire de Dijon et actuel ministre du Travail Fran�ois Rebsamen, mais aussi le maire de Longvic Jos� Almeida, qui travaillait sur la reprise du site.

L'�cole devrait accueillir 1000 personnes au maximum (contre 2000 pour la Base A�rienne), dont 200 encadrants et 800 �l�ves, qui profiteront des installations militaires d�j� en place.

"Tr�s peu de travaux seront n�cessaires pour adapter ce site aux exigences d'une �cole. En tout, ils devraient co�ter 4 millions d'euros " a soulign� le G�n�ral Caniot de la Gendarmerie Nationale, " Ce site a de grosses qualit�s d'accueil avec des installations sportives, des zones s�curis�es pour les armes, des grandes capacit�s de restauration et des possibilit�s d'h�bergement "

Quelques �quipements militaires de la BA 102 demeureront sur le site, comme un radar de d�fense a�rienne ou encore un service d'archives. Le d�part du reste des troupes militaire devrait �tre termin� fin 2016. "D'ici l�, les travaux et l'�cole auront, je l'esp�re , d�j� d�marr�, avec d�s la rentr�e 2016, deux compagnies de gendarmes qui pourront �tre form�s ici." a indiqu� le ministre de l'Int�rieur.

Une nouvelle dont se sont f�licit�s les �lus, Fran�ois Rebsamen et Jos� Almeida en t�te. Si le premier salue le "maintien d'une activit� et d'une attractivit� de l'agglom�ration gr�ce � ce projet", le maire de Longvic, qui devrait voir une partie des �l�ves se loger dans sa ville, y voit "la capacit� � savoir rebondir face aux difficult�s et une r�ponse qui coupe court �galement � toutes les pol�miques politiciennes et st�riles que certains ont voulu faire �merger ces derniers mois."

M�me les �lus qui s'�taient d'ailleurs clairement oppos�s � la dissolution de la BA 102, comme le maire de Saint Apollinaire, R�mi Delatte, ont �t� rassur�s " Le plus important �tait de retrouver une activit� ici, que le site ne soit pas � l'abandon. C'est un projet qui semble int�ressant. On annonce une premi�re vague d'�l�ves d�s 2016, c'est bien. Maintenant, nous attendons plus de ce projet, et que l'on remplisse rapidement cette base" nous a confi� le d�put� Les R�publicains.

Yoann Olid