Une manifestation agricole doit avoir lieu ce vendredi à Dijon

A l’appel de la FDSEA21 et des JA21, avec le soutien des organismes stockeurs de l’APPV21 (Dijon Céréales, Bresson, 110 Bourgogne et Bourgogne du Sud), du Syndicat des Irrigants de Côte d’Or, de l’APGMB (Producteurs de Moutardes) et du Groupement de Défense Sanitaire de Côte d’Or, les agriculteurs de Côte d’Or manifesteront ce vendredi 29 Janvier, à partir de midi. Ci-dessous le communiqué qui nous est parvenu.

29 janvier 2021 à 5h09 par Dimitri Coutand

K6 FM
Crédit: Archives K6FM

Les contraintes administratives et réglementaires, toujours plus inapplicables, hors sol et non concertées, continuent à s’accumuler sur les exploitations agricoles :

  • Report de l’examen de notre dossier « calamités » et changement du mode de calcul : le fond calamités est abondé à 50% par la profession, l’Etat doit payer sa part sans plus attendre, la sècheresse elle, n’a pas attendu !
  • Un plan pollinisateur qui va faire disparaitre le colza et la moutarde de nos campagne, alors que ces cultures sont les plus grands garde-mangers pour les abeilles, encore une fois l’Etat se trompe de cible !
  • Les loups seront bientôt plus nombreux que nos moutons : Protégeons l’élevage ! La présence du loup est incompatible avec nos modes de pâturage ;
  • La nouvelle directive nitrates se trompe de responsable : les pratiques agricoles ne sont pas responsables des pics de concentration de nitrates dans l’eau. Ce ne sont pas encore les paysans qui font la pluie et le beau temps !
  • Des contraintes pour les petits élevages extensifs de Côte d’Or en Installations Classées pour la Protection de l’Environnement au même niveau que celles des sites industriels. On voudrait faire disparaître nos systèmes extensifs à l’herbe qu’on ne s’y prendrait pas autrement ;
  • Des règles sanitaires pour gérer les élevages dans le cadre de la tuberculose bovine largement dépassées, qui conduisent à abattre plus de bêtes d’élevage saines que d’animaux sauvages malades, malgré un coût majeur ;
  • Une série de contraintes agricoles qui constituent l’unique axe de travail de l’arrêté interdépartemental de gestion de l’eau ;
  • Une systématisation des démarches punitives, avec des contrôles en ferme par des cowboys armés qui traquent la moindre petite erreur.

Entre le contenu des textes et la façon de faire, les chances d’atteindre le résultat escompté pour l’environnement et la biodiversité sont largement compromises. En revanche, ces contraintes plombent notre compétitivité, alors même que malgré les bonnes intentions, les mécanismes promus par la loi EGAlim pour une plus juste répartition de la valeur n’ont pas ramené tout l’argent dû sur les fermes.

La souveraineté alimentaire est l’une des priorités du gouvernement. Mais nous, agriculteurs, à la base de la chaîne alimentaire, ne ressentons aucun des effets positifs de cette priorisation. Notre agriculture autant que l’environnement méritent mieux que cet empilement inefficace de petites réglementations hors sol, qui sont en train de nous achever.

C’est pourquoi ce vendredi 29 Janvier, nous invitons tous les agriculteurs de Côte d’Or à nous rejoindre pour nous rappeler au bon souvenir de toutes administrations présentes à Dijon.

Pour rejoindre la manifestation : RDV à 12h à la DDT (57 rue de Mulhouse)

(Les convois convergeront depuis l’extérieur de Dijon à partir de 11h).

Les horaires suivants sont susceptibles de varier en fonction de la circulation, des règles de sécurité pour le convoi… :

  • 13h00 : départ direction DREAL, 21 Boulevard Voltaire
  • 13h45 : départ direction DRAAF et la DDPP, rue Hoche
  • 15h00 : départ direction Préfecture

Le départ des convois depuis Dijon s’effectuera directement de la Préfecture.