Actualités locales

Une nouvelle grève ce mardi à la Poste dans l'agglomération dijonnaise

16 février 2021 à 06h30 Par la rédaction
Crédit photo : Photo d’illustration K6FM

Les organisations syndicales ont annoncé un nouveau mouvement de grève pour ce mardi 16 février pour protester contre un projet de réorganisation local. Ci-dessous le communiqué de l’intersyndicale.

« Les organisations syndicales, SUD, CGT continuent la mobilisation avec un 4ème temps fort le mardi 16 février, avec une journée de grève. SUD a déposé un préavis de 24h pour tous les agents de la distribution (facteurs et agents courrier) sur les sites de l’agglomération dijonnaise. La CGT a déposé un préavis de 24h pour les agents préparateurs de Dijon Cap Nord. Pour rappel, les 3 premiers temps fort du 4 janvier, 18 janvier et du 26 janvier ont mobilisés un nombre conséquent de personnel avec des préavis divers déposés par CGT-SUD et CFTC.

La Direction, sourde, continue d’avancer son projet sans véritable dialogue social avec les organisations syndicales et le CHSCT, et  sans aucune concertation avec le personnel. Le mardi 16 février correspond à la fermeture du site historique d’Arquebuse, et à la mise en place de l’ensemble de la réorganisation.

Les facteurs du site d’Arquebuse vont être déménagés d’office dans 5 sites différents, des Ilots situés boulevard Mansart, Rue des corroyeurs, Rue Jean Renaud, parc d'activité de Mirande et transfert d'une équipe dans les locaux du centre de tri de Longvic (PIC) et rien n’est prêt pour les accueillir dans de bonnes conditions ! Ceux de Quétigny quittent le bureau central pour un minuscule local ! D’autres ne savent toujours pas ce qu’ils vont faire ! 

Ce projet de réorganisation de la PPDC Dijon a été construit dans l’urgence, les incohérences et manquements aux textes réglementaires sont légions ! La Direction impose son projet, qui aura immanquablement un impact néfaste sur l’emploi, les conditions de travail et le service public postal. A moins d’une semaine de leur mise en place, les agents sont très peu informés voir pas du tout.

Nos dernières rencontres avec la Direction n’ont rien changé, bien au contraire, les négociations sont aux points morts. 

Par conséquent, les organisations syndicales, CGT et SUD appellent les agents à se mettre en grève le 16 février. »