Renève : un incendie mortel devient une enquête pour meurtre

Le 21 juin dernier, un incendie se déclenche à Renève, près de Mirebeau-sur-Bèze, et fait un mort. L’autopsie du corps a cependant révélé que la victime avait succombé à des blessures à l’arme blanche. Un suspect a été arrêté et reconnaît « globalement être à l’origine du décès ». Ci-dessous le communiqué du procureur.

15 juillet 2021 à 13h19 par Dimitri Coutand

Renève :  un incendie mortel devient une enquête pour meurtre
L’incendie s'est déroulé à Renève, près de Mirebeau-sur-Bèze
Crédit: Gendarmerie de la Côte-d'Or

Le 21 juin 2021 vers 11h15, le service départemental d’incendie et de secours de Côte-d’Or était appelé pour intervenir sur l’incendie d’une habitation 4, rue du grand four à RENEVE. Au cours de leur intervention dans l’habitation détruite par le feu, les pompiers découvraient un corps calciné, susceptible d’être celui de la personne domiciliée à cette adresse. Une enquête de flagrance était confiée par le parquet de Dijon à la section de recherches de la gendarmerie de Dijon et à la brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie d’Is sur Tille.

Une autopsie du corps intervenait à l’institut médico-légal de Dijon le 22 juin 2021. Elle révélait que la victime était décédée avant l’incendie, à la suite de violences par arme blanche. À la suite des premières investigations de flagrance, le parquet de Dijon saisissait un juge d’instruction en ouvrant le 28 juin 2021, une information judiciaire des chefs d’homicide volontaire et de destruction des preuves d’un crime par l’effet d’un incendie.

L’enquête s’est continuée activement sous l’autorité du magistrat instructeur, afin de faire toute la lumière sur ce crime et d’en identifier le ou les auteurs. Les expertises ADN permettaient d’identifier formellement la victime comme étant Monsieur Philippe ROBERT, âgé de 63 ans, domicilié 4, rue du grand four à RENEVE. Un très minutieux travail d’enquête a en particulier été réalisé par la section de recherches de la gendarmerie de Dijon.

Ce travail a conduit à l’interpellation et au placement en garde à vue d’un possible mis en cause, le mardi 13 juillet 2021 à partir de 10h30. Sa garde à vue a été prolongée le 14 juillet 2021 par le magistrat instructeur. Il a fait l’objet ce jeudi 15 juillet 2021 d’une présentation sur décision du magistrat instructeur. Il a été mis en examen des chefs d’homicide volontaire et de destruction des preuves d’un crime par l’effet d’un incendie. Il s’agit d’une personne trentenaire domiciliée dans le Jura. Il reconnaît globalement être à l’origine du décès.

Le magistrat instructeur et le parquet ont sollicité du juge des libertés et de la détention son placement détention. Il a, de fait, été incarcéré par décision du juge des libertés et de la détention. L’information judiciaire se poursuit sous la direction du magistrat instructeur.