Une adaptation de conte proposée à l’opéra de Dijon

Jusqu’à ce mercredi 22 décembre, l’opéra de Dijon propose une adaptation du conte « Hänsel et Gretel » laissant la part belle à l’imagination et aux arts visuels grâce à la participation de l’illustrateur Lorenzo Mattotti.

21 décembre 2021 à 12h00 par la rédaction

Jusqu’à ce mercredi, l’Opéra de Dijon propose une adaptation du conte « Hänsel et Gretel »
Jusqu’à ce mercredi, l’opéra de Dijon propose une adaptation du conte « Hänsel et Gretel »
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Abandonnés par leurs parents dans la forêt, Hänsel et Gretel s’enfoncent dans les bois et trouvent une maison faite de pain et de gâteau. Quel sort affreux leur réserve la sorcière ? Tout finit bien, évidemment. Et tous, petits et grands, en sont ravis... 

Le dessinateur Lorenzo Mattotti revisite le célèbre conte de Grimm sur la musique imagée de Humperdinck. L’illustrateur italien trouve dans le noir une force expressionniste saisissante pour raconter le drame des deux enfants. Mais le blanc du papier devient la lumière qui filtre à travers les forêts torturées et dit l’espoir et la fin heureuse. 

Une version d’Hänsel & Gretel reconsidérée

La crise sanitaire n’ayant pas permis, cet été, le bon déroulement des répétitions et de la création de la production Hänsel et Gretel initialement prévue, l’Opéra de Dijon a le plaisir de proposer une magnifique adaptation du conte laissant la part belle à l’imagination et aux arts visuels grâce à la participation du célèbre illustrateur Lorenzo Mattotti, auteur du film d’animation La Fameuse invasion des ours en Sicileunanimement salué par la critique. Présent sur scène aux côtés de l’actrice et récitante Nadia Fabrizio et des deux pianistes Nour Ayadi et Pierre-Marie Gasnier qui interprèteront des extraits de l’opéra de Humperdinck à quatre mains, Lorenzo Mattotti présentera les dessins tirés de son album consacré au conte de Grimm ainsi que des dessins originaux réalisés en direct et projetés sur écran géant. Une immersion au cœur d’une sombre forêt, à la rencontre d’une redoutable sorcière. Une fable dont la morale célèbre les vertus de la solidarité.