307 millions d’euros pour le réseau ferroviaire régional en 2022

La direction régionale de SNCF Réseau a présenté ce mardi soir les investissements qui seront réalisés cette année sur le réseau ferroviaire en Bourgogne-Franche-Comté.

19 janvier 2022 à 8h55 par la rédaction

De nombreux travaux seront engagés cette année sur les lignes ferroviaires dans la région
De nombreux travaux seront engagés cette année sur les lignes ferroviaires dans la région
Crédit: Photo d’illustration / SNCF Réseau

Parmi les travaux qui seront engagés, il y aura notamment la modernisation de la ligne TER entre Laroche Migennes et Mâlain (ligne TER entre Dijon et Paris). SNCF Réseau va également engager des travaux de modernisation sur les lignes suivantes :

Ligne de Paris-Lyon - Modernisation de la signalisation entre Fain-lès-Montbard (21) et Nuits-sous-Ravières (89) - du 17 janvier 2022 au 16 décembre 2022 - Coupure des circulations les week-ends du 19-20 et 26-27 mars - 14,6 M€

Ligne de Dijon-Ville à Vallorbe - Modernisation de la signalisation dont 7 postes d'aiguillages entre Dole (39) et Vallorbe (Suisse) - du 1er janvier au 9 octobre - Coupure des circulations les 8 et 9 octobre - 6,9 M€

Ligne de Dijon-Ville à St-Amour - Ligne de Dijon-Ville à Vallorbe - Remplacement de fils électriques entre Ancy-le-Franc (89) et la Chapelle-de-Guinchay (71), Joudes (71) et Bourg-en-Bresse (01), Dijon(21) et St-Amour (39) et Dijon (21) et Rochejean (25) - du 10 janvier au 2 octobre 2022 - 2,3 M€

Ligne de Paris-Lyon - Modernisation de la sous-station de Verrey-sous-Salmaise (21) - Coupure des circulations les weeks-ends des 25-26 septembre,

UN PARTENARIAT AVEC LA FÉDÉRATION DES CHASSEURS

La régularité des trains est un objectif de qualité de service pour les clients et les heurts avec les animaux en sont un des enjeux forts pour lequel SNCF Réseau souhaite réduire leur impact sur les circulations ferroviaires. Depuis 2018, SNCF Réseau mène une étude avec pour objectif de synthétiser les principales données et indicateurs sur les incidents avec les animaux, tous types confondus (sauvages, élevages et domestiques).

En 2021, les collisions avec la faune sauvage représentent 50 % des incidents avec les animaux sur le réseau ferroviaire, soit 111 incidents, qui ont engendré près de 313 heures de retard et impactés 647 trains en Bourgogne-Franche-Comté. Pour le matériel roulant, les conséquences sont importantes. A titre d’illustration, l’activité TER Bourgogne-Franche-Comté estime que les dommages générés notamment par la faune sauvage, mais aussi par les animaux d’élevage et les incidents liés à la végétation coûtent plus d’un million d’euros par an pour les réparations et l’immobilisation des trains.

De ce fait, SNCF Réseau a engagé depuis juillet 2018 un travail conjoint avec la Fédération Régionale des chasseurs afin d’étudier les aménagements et les actions à mettre en œuvre pour limiter ces heurts et améliorer la sécurité des voyageurs et la régularité des trains. Ces études sur les incidents liés à la faune sauvage ont notamment permis d’identifier trois points :

Période accidentogène : de septembre à janvier / Plus de collisions recensées à l’aube ou au crépuscule

Plusieurs axes sensibles identifiés en Bourgogne-Franche-Comté, en plus de la ligne à grande vitesse Paris -Lyon qui bénéficie déjà d’un programme spécifique :

l’axe Paris – Dijon

l’axe Paris – Clermont

l’axe Dijon – Belfort

La mise en œuvre des aménagements pour réduire les collisions avec la faune sauvage nécessite un investissement de l’ordre de 4,6 M€, auxquels il faut ajouter 540 000€ chaque année pour l’entretien des installations. Chaque aménagement devra bénéficier d’un suivi particulier pendant 5 années pour en vérifier l’efficacité. En effet, chaque site est équipé soit d’un appareil photo, soit d’une caméra afin de pouvoir évaluer les incidences de chaque aménagement sur les déplacements des animaux. Ainsi, 5 typologies d’aménagements ont été proposées par la Fédération Régionale des Chasseurs.