Agressions au couteau à Dijon : une vidéo peut-être à l’origine des violences

Le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch, a fait le point ce jeudi soir sur l’enquête après la série d’agressions au couteau survenue la semaine dernière à Dijon.

10 février 2022 à 21h27 par Fabrice Aubry

Le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch, a fait le point ce jeudi soir
Le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch, a fait le point ce jeudi soir
Crédit: Photo K6FM

Mardi 1er février dernier en milieu de matinée, un élève ressort du lycée Hyppolite Fontaine, puis est agressé par un groupe d’individus à l’arme blanche. Après avoir été secouru notamment par une infirmière du lycée, le jeune homme s’en sort et son pronostic vital n’est pas engagé.

Le lendemain, le mercredi 2 février, deux autres agressions ont lieu dans des bus à Dijon, à quelques minutes d’intervalle. Une autre attaque a failli aussi se dérouler dans un restaurant du centre-ville, selon une information donnée par le procureur de la République de Dijon, Olivier Caracotch.

Après ces faits de violence, une quinzaine d’enquêteurs est mobilisée et six personnes sont interpellées. A cela s’ajoute une septième personne qui s'est présenté elle-même à la police. Très vite, une rivalité entre groupes de jeunes de la Fontaine d’Ouche et groupes de Chenôve semble se dessiner. Parmi les sept personnes suspectées, six sont mineurs et une personne est majeure, et la plupart de ces individus sont issus de la commune de Chenôve. « Ces sept personnes sont en cours d’instruction, et une information judiciaire unique a été ouverte pour l’ensemble des faits de violence de la semaine dernière », a indiqué ce jeudi soir Olivier Caracotch. 

Quelles sont les raisons de ces actes de violence entre bandes de différents quartiers ? Selon le procureur, il se pourrait que cela soit lié à une vidéo qui moque un proche de l’un des protagonistes de cette affaire. Y a-t-il un lien avec un éventuel trafic de drogue ? « On ne peut pas exclure cette hypothèse, mais il ne s’agit pas de la piste privilégiée », nous a répondu Olivier Caracotch.

Le procureur de la République de Dijon est également revenu ce jeudi soir sur une autre affaire qui concerne cette fois-ci l'agression de deux jeunes survenue le 23 décembre dernier à Talant, après que ces derniers soient venus à la Fontaine d’Ouche pour faire des photos du quartier. 

Retrouvez ci-dessous notre interview d’Olivier Caracotch, le procureur de la République de Dijon : 

Interview d’Olivier Caracotch
Interview d’Olivier Caracotch
Crédit: K6FM