Des repas de rentrée « 100% Côte-d’Or » dans des collèges du département

François Sauvadet, président du conseil départemental de la Côte-d’Or, était ce jeudi matin au collège Jean Rostand à Quetigny. L’occasion de faire le point sur la restauration scolaire, puisque cet établissement de Quetigny est le plus avancé en matière d’approvisionnement local et de repas « 100% Côte-d’Or ».

2 septembre 2021 à 18h23 par la rédaction Aubry

François Sauvadet était en visite ce jeudi matin au collège Jean Rostand à Quetigny
François Sauvadet était en visite ce jeudi matin au collège Jean Rostand à Quetigny
Crédit: Conseil départemental

Depuis 2011, le Département est engagé dans une démarche ambitieuse en faveur de la restauration scolaire autour de trois axes majeurs : conduire une tarification juste et accessible, fixer des objectifs qualitatifs et quantitatifs en matière de prestation et favoriser le développement des approvisionnements en produits durables et bio « 100% Côte-d’Or ».

Le Département avait demandé aux collèges, pour l’année 2020-2021, de servir au moins une fois par mois un repas « 100% Côte-d’Or ». Depuis aujourd’hui, le repas « 100% Côte-d’Or » est servi au moins une fois par semaine dans les 40 collèges producteurs de Côte-d’Or. Le collège de Quetigny est le plus investi dans la démarche d’approvisionnement en produits locaux, bio ou de qualité : il s’approvisionne à plus de 84 % en produits locaux dont 28 % en produits bio. « Je tiens à féliciter tous les agents du Département qui s’engagent dans cette voie car ils participent à sensibiliser nos jeunes au bien manger, au manger sain, au manger local » souligne le Président Sauvadet.

C’est effectivement un signal fort envoyé aux collégiens, à qui l’on se doit de garantir une restauration de qualité, mais également aux agriculteurs côte-d’oriens, qui trouvent ici un nouveau débouché pour distribuer et valoriser localement leurs productions. Actuellement, 46 % de produits locaux ou bio entrent dans la composition des menus servis dans les cantines des collèges. Et le Département a pour ambition de porter cette part à plus de 80 % d’ici 2027. Il prend en charge le surcoût engendré pour l’approvisionnement en produits locaux à hauteur de 0,60 €  par repas.

En parallèle, en 2020-2021, dans le cadre du Plan de Soutien - Solidarités adopté en juin 2020 en réponse aux conséquences de la crise sanitaire, le département a souhaité donner un coup de pouce aux familles en réduisant le prix du repas à la cantine à 2€. Cette mesure a été reconduite pour l’année 2021-2022. « C’est un choix assumé dans un souci de solidarité et d’équité envers toutes les familles de Côte-d’Or. En abaissant le tarif du repas de 3,74 € à 2 €, le Département a souhaité apporter une aide économique aux familles éprouvées par la crise. Et dans un souci d’équité, comme c’est le cas depuis 2014, ce prix est appliqué à l’ensemble des collégiens, sans distinction de revenus des foyers car aucun collégien de Côte-d’Or ne doit rester à la porte d’une cantine en raison de la situation de ses parents » explique le Président Sauvadet.

Le Département finance ainsi plus de 75 % du coût moyen de chaque repas, évalué à 8,40 € environ. Pour l’année scolaire 2020-2021, le surcoût pour la collectivité a été d’environ à 3,8 M€.