Dijon métropole : 250 millions d’euros pour la transition écologique et la relance de l'économie

Dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région 2021-2027 et de l’accord régional de relance 2021-2022, Dijon métropole annonce avoir engager un contrat de relance et de transition écologique pour un montant de 250 millions d’euros. Ci-dessous le communiqué.

5 mai 2021 à 13h41 par Dimitri Coutand

François Rebsamen
Crédit: Guillaume Varinot

Relance économique, transition écologique et cohésion sociale sont au cœur de l’accord métropolitain de relance 2021-2022 signé par Dijon métropole, l’État et la Région Bourgogne-France-Comté. Le protocole tripartite est un engagement par la Métropole du Contrat de relance et de transition écologique, qui s’inscrit dans France relance et dans l'accord régional de relance 2021-2022. Il définit les enjeux stratégiques et les engagements financiers de l’État et de la Région pour soutenir les projets structurants portés par la métropole. Le montant total des projets métropolitains concernés dans le cadre de cet accord de relance représente 250 millions d’euros.

L’accord stratégique sur les orientations du prochain Contrat de Plan État-Région (CPER) 2021-2027 et l’accord de relance 2021-2022 ont été signés entre l’État et la Région Bourgogne-Franche-Comté début février. Ce cadre partenarial détermine d’une part les priorités de la relance pour répondre à la crise sanitaire, économique, environnementale et d’autre part, il définit les priorités du CPER 2021-2027. Ce dernier comportera un volet métropolitain pour lequel Dijon métropole s’engage sous la forme d’un Contrat de relance et de transition écologique (CRTE).

« Dijon métropole s’associe à la relance économique régionale et aux efforts d’accélération de la transition écologique. L’accord métropolitain de relance, approuvé le 25 mars dernier par la collectivité, valide et valorise les opérations d’investissement financées par l’État et la Région. Le CRTE mis en oeuvre par Dijon métropole participera au rayonnement et à l’attractivité de la capitale régionale. Il contribuera à préserver une haute qualité de vie pour ses habitants ». François REBSAMEN, maire de Dijon, président de Dijon métropole lors de la signature du 5 mai 2021.

Le CRTE se déclinera autour de trois axes majeurs :

  • La relance et l’innovation : réactiver l’appareil productif, développer les formations et filière nécessaires au tissu économique d’aujourd’hui et de demain, renforcer les activités à forte valeur ajoutée (science du vivant et de la biodiversité, santé/pharmacie, économie numérique…), lancer la filière hydrogène…,
  • La transition écologique et énergétique : s’adapter et lutter contre le réchauffement climatique, préserver les ressources et la biodiversité, promouvoir les circuits courts et la coopération au service d’un projet d’alimentation durable…,
  • La cohésion et la solidarité : construire une métropole solidaire, maintenir le lien de confiance avec les institutions et promouvoir les initiatives citoyennes, favoriser la transition numérique et veiller à l’inclusion numérique…

L’État soutient les projets concernant le territoire métropolitain engagés sur l’exercice 2021. En 2022, il portera une attention particulière aux demandes formulées au titre de la relance au vu des disponibilités budgétaires et des projets concernés. La Région Bourgogne-Franche-Comté contribue à hauteur de 14 millions d’euros aux projets structurants pour la relance, l’innovation, la transition écologique, la cohésion et l’attractivité du territoire de la métropole, contributeurs aux neufs priorités identifiées au titre du CPER 2021-2027.