Ils protestent contre l’expansion d’Amazon en Bourgogne

Plusieurs organisations et associations dénoncent l’implantation d’entrepôts d’Amazon en Bourgogne. Le géant du commerce en ligne est responsable, selon ces associations, de destruction d’emplois et de conséquences néfastes sur le réchauffement climatique. Cette accélération de l’expansion d’Amazon aurait été favorisé, selon les « Amis de la Terre 21 » et « Attac 21 », par Emmanuel Macron.

24 mars 2022 à 9h55 par la rédaction

Une banderole a été installée sur les grilles du jardin Darcy, à Dijon
Une banderole a été installée sur les grilles du jardin Darcy, à Dijon
Crédit: Photo DR

Ci-dessous, le communiqué avec les explications des organisations les « Amis de la Terre 21 » et « Attac 21 » :

A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle, le constat de l’expansion d’Amazon est accablant. Entre le début du quinquennat Macron et aujourd'hui, le nombre d'entrepôts en activité en France est passé de 4 à 44. Alors que 3 régions métropolitaines possédaient un entrepôt Amazon en activité sur son sol en 2017 (En bourgogne à Sevrey en Saône et Loire) aujourd'hui aucune région n'est épargnée, et l'emprise d'Amazon continue dans notre région avec l'ouverture prochaine d'un entrepôt à Longvic.

Pourtant, comme le montre un rapport des Amis de la T erre publié ce mercredi 23 mars, l’expansion du e-commerce est déjà responsable de la destruction de 85 000 emplois en France depuis 2009 et de 122 400 dans le commerce de détails alors qu’au moins 14 entrepôts supplémentaires sont en projet ou en cours de réalisation (Longvic). Le e-commerce, c’est aussi, des impacts dramatiques sur le climat, sur la fiscalité (des collectivités notamment), sur les pollutions de l’air et les nuisances routières, et sur la précarisation des travailleurs.

Or, le Gouvernement d’Emmanuel Macron est pleinement responsable de cette immense casse sociale et environnementale. Alors qu'Amazon est bien connu pour la fraude à la TVA et l' évasion fiscale, Macron et son gouvernement, ont tout fait pour favoriser le développement d’Amazon en France, en divisant par deux les impôts locaux d’Amazon en janvier 2021, en allégeant les procédures d’implantation, puis en jouissant de leur majorité à l’Assemblée Nationale pour mettre en échec des amendements de tous les groupes politiques qui proposaient d’encadrer la vente en ligne dans la loi Climat. A deux semaines du premier tour de l’élection présidentielle, des habitants de Bourgogne, comme dans d'autres régions, sont donc venus rappeler le vrai bilan d’Emmanuel Macron, qui, pour servir les intérêts d’une multinationale polluante, a sacrifié des milliers d’emplois et accru le nombre de travailleurs pauvres en pleine crise du pouvoir d’achat. Et tout cela avec la complicité d'élus locaux comme dans la métropole dijonnaise.