Les industries de la métallurgie recrutent dans la région

De nombreux secteurs d’activité subissent actuellement une pénurie de main d’œuvre, dont les industries de la métallurgie. Nous avons échangé à ce sujet avec Véronique Guillon, secrétaire générale de l’UIMM 21 (l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie de Côte d’Or).

14 décembre 2021 à 12h40 par Fabrice Aubry

Véronique Guillon est secrétaire générale de l’UIMM 21
Véronique Guillon est secrétaire générale de l’UIMM 21
Crédit: Photo K6FM

La restauration, les travaux publics, les transports de marchandise… nombreux sont les secteurs qui font face aujourd’hui à une pénurie de main d’œuvre. Un phénomène parfois accru avec la crise sanitaire, certains salariés ayant choisi de changer de travail pendant les confinements, notamment dans la restauration.

Concernant les industries de la métallurgie, ce problème de pénurie de main d’œuvre ne date pas d’hier, et était déjà d’actualité avant le début de la crise du COVID-19. Le secteur recrute et va continuer de recruter ces prochaines années. « Certaines études annoncent que l’industrie va recruter 110 000 personnes par an en France jusqu’à 2025 », nous indique Véronique Guillon, secrétaire générale de l’UIMM 21. 

Le secteur des industries de la métallurgie pâtit encore aujourd’hui d’une image parfois négative avec des métiers difficiles à exercer dans de grandes usines. Mais l’arrivée de la robotique a beaucoup changé les choses et les métiers se sont transformés, rémunérés parfois avec des salaires intéressants. « Il y a aussi tous les avantages autours de cette rémunération avec les avantages sociaux », complète Véronique Guillon. Retrouvez ci-dessous son interview : 

Interview de Véronique Guillon
Interview de Véronique Guillon
Crédit: K6FM