48 millions d’euros de budget pour la CAF de Côte d’Or en 2021

Le conseil d’administration de la Caisse d’Allocations Familiales de la Côte d’Or a voté un budget 2021 d’action sociale de plus de 48 millions d’euros. Ci-dessous le communiqué.

12 janvier 2021 à 15h30 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Parmi les objectifs prioritaires de la CAF de Côte d’Or :

Développer l’offre d’accueil du jeune enfant, Accompagner les parcours éducatifs des enfants, Soutenir les jeunes dans leur accès à l’autonomie, Valoriser le rôle des parents, Développer l’animation de la vie sociale, Consolider les interventions de travail social.

Un montant global de 48 082 000 d’euros

Le budget d’action sociale enregistre en 2021 une augmentation de 5% des aides destinées aux familles et aux partenaires, avec une attention particulière portée aux familles fragilisées.

Les aides directes aux familles : 2 063 000 euros -Une nouvelle ligne de 300 000 euros pour aider les familles fragilisées en situation de besoins alimentaires ou d’impayés de loyer, poursuivre l’objectif de l’inclusion numérique et venir en soutien aux victimes de violences conjugales.

-Une enveloppe de 1 763 000 euros pour la poursuite des aides traditionnelles (soutien à la fonction parentale, activités de loisirs, départs en vacances, équipement du logement)

Les aides aux partenaires : 46 019 000 euros Le Conseil d’administration de la Caf a notamment décidé de :

-Doubler la ligne dédiée aux subventions de fonctionnement pour la passer à 400 000 euros et venir ainsi en soutien des partenaires (associations, collectivités…) qui proposent des actions ou services aux familles fragilisées,

-Augmenter de 150 % l’enveloppe consacrée à l’aide à l’investissement pour la porter à 300 000 euros.

Quelques 450 partenaires qui proposent des équipements et services aux familles de la Côte d’Or sont concernés par ces aides financières, destinées à l’accompagnement au fonctionnement des équipements et services (accueil de la petite enfance, accueil de loisirs, centres sociaux, actions parentalité…).