A Genlis, le nouveau maire va enfin pouvoir prendre ses fonctions

Le gouvernement a annoncé ce mardi que les conseils municipaux des communes dont le maire a été élu ou réélu au premier tour au mois de mars vont pouvoir se rassembler au mois de mai. Comme à Genlis, les nouveaux maires vont donc pouvoir enfin prendre leurs fonctions.

13 mai 2020 à 6h21 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Le premier tour des élections municipales remonte au 15 mars mais, période de confinement oblige, les nouveaux conseils municipaux n’ont pas pu se rassembler depuis, le confinement ayant été décrété le lendemain des élections par Emmanuel Macron. Depuis le 15 mars, ce sont donc les anciens maires qui ont dû continuer de diriger leur commune. Cela n’a pas changé grand-chose dans les villes de l’agglomération dijonnaise ou le maire sortant avait été réélu dès le premier tour (à Chenôve, Quetigny, Longvic, Chevigny-Saint-Sauveur ou Fontaine lès Dijon, notamment).

En revanche, on peut relever le cas particulier de Genlis. Vincent Dancourt, le maire sortant de la commune, avait été battu au premier tour par son opposant, Martial Mathiron. Ce dernier n’ayant pu prendre ses fonctions, c’est donc Vincent Dancourt qui est toujours officiellement maire ce mercredi 13 mai, alors que ce dernier n’avait pas été réélu. Une situation particulière pour l’administré mais qui sera bientôt terminée. Le gouvernement a effet annoncé ce mardi que les nouveaux conseils municipaux pourront se réunir le 18 mai, et dans la foulée « introniser » leur nouvel édile. 

En revanche, dans les communes ou un second tour est nécessaire (comme à Dijon), les électeurs pourraient être rappelés aux urnes au mois de juin, mais cela reste encore à confirmer par le gouvernement.