Actualités locales

Bac 2019 : les professeurs d’histoire géo votent pour une rétention des notes

21 juin 2019 à 08h34 Par la rédaction
Crédit photo : Académie de Dijon

Les enseignants d’histoire géographie de l’académie de Dijon convoqués pour corriger les copies du bac se sont rassemblés ce jeudi et ils ont votés en faveur d'une action de rétention des notes du bac en signe d’opposition à la loi Blanquer. Ci-dessous leur communiqué.

« En ce qui concerne la loi sur l’école de la confiance

L’article 1 impose un devoir d’exemplarité qui réduit la liberté d’expression des enseignants.

En ce qui concerne la réforme du lycée

Elle est l’outil qui prolonge et renforce la logique de sélection de Parcoursup : il s’agit de faire entrer les élèves dans la contrainte de places réduites, inégalement réparties dans les établissements selon leur implantation, et non de leur donner réellement la possibilité de choisir leur parcours.

Avec une partie du Bac en contrôle continu, la valeur du diplôme variera avec la réputation du lycée où il est obtenu ; ce qui aura un impact sur les poursuites d’études.

La réforme réduit le nombre d’heures et de postes : disciplines inégalement implantées et parfois mutualisées ; « classes » éclatées ; groupes prévus de base à 35, allègements et dédoublements soumis aux choix locaux et non garantis

La Réforme entraînera d’autant plus de suppressions de postes que seront développés les cours par visio-conférence et par le CNED.

 

Nous revendiquons :

L’abrogation de la réforme du lycée ;

Le maintien d’un baccalauréat national premier grade universitaire, passé dans des épreuves communes, nationales, terminales, ponctuelles et anonymes ;

Le retour à des dédoublements obligatoires et garantis nationalement dans toutes les séries dès que la division dépasse les 25 élèves.

 

L’organisation de cette réunion a été rendue difficile par l’administration. Malgré cela, nous, professeur.e.s d’histoire-géographie présents à cette réunion, avons  adopté à une très forte majorité le texte de la motion ci-dessus. Nous avons aussi voté la rétention des notes comme moyen d’action. »

Communiqué