Benoit Willot (CPME de Côte d’Or) : « On va devenir le percepteur de nos salariés ! »

Ce lundi, Benoit Willot, le président de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de Côte d’Or, présentait ses vœux à ses adhérents à la mairie de Dijon. Dans son discours, il a salué les mesures de la loi travail et du projet de loi de finance 2018. Il a en revanche clairement affiché son opposition au prélèvement à la source qui sera mis en place l’année prochaine. Alors pourquoi une telle opposition ? Voici sa réponse :

9 janvier 2018 à 5h59 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: Fabrice Aubry

« On n’est pas payé pour être percepteur. Si, avec la mise en place de cette mesure, l’objectif était de faire des économies sur Bercy, il aurait aussi fallu nous expliquer combien de fonctionnaires allaient être démis de leur fonction parce qu’ils n’auront plus de travail. Et nous, combien on nous paye pour faire le boulot qui, avant, était celui des  fonctionnaires ?

Mais le vrai problème, c’est qu’on va devenir le percepteur de nos salariés. Si c’était juste une ligne à mettre sur la fiche de paye, on l’aurait fait mais là ça va créer des conflits sociaux potentiels entre les salariés et les chefs d’entreprises et on n’a pas besoin de ça ! ». 

Ecoutez l'intégralité de cette interview