Echanges ce lundi entre François Sauvadet et le président du conseil départemental de la Haute-Marne

François Sauvadet, président du conseil départemental de Côte d'Or, a eu ce lundi une réunion de travail avec Nicolas Lacroix, son nouvel homologue au conseil départemental de la Haute-Marne. Ils ont évoqués les sujets communs entre leur deux départements. <br /> Voilà ci-dessous le communiqué de presse que nous avons reçu de la part de François Sauvadet à l'issu de cette réunion de travail.

9 janvier 2018 à 12h30 par Fabrice Aubry

K6 FM
Crédit: K6FM

"J'ai reçu aujourd'hui, lundi 8 janvier, Nicolas Lacroix, qui a succédé à Bruno Sido à la
présidence du Conseil départemental de Haute-Marne en novembre dernier.
Pour cette première réunion de travail, il s'agissait d'évoquer les dossiers que nous
pourrions porter ensemble au niveau national et de faire le point sur les sujets communs
aux conseils départementaux de la Côte-d'Or et de la Haute-Marne.
Au niveau national, nous avons tout d'abord abordé les conséquences de la loi NOTRé sur
le fonctionnement de nos collectivités locales. Même si les récents bouleversements
législatifs ont eu pour conséquences de priver les Départements de plusieurs de leurs
compétences, nos collectivités ont été confortées dans leur rôle de chef de file en matière
sociale et d'animation territoriale. Surtout, les modifications institutionnelles ont remis les
Départements au centre du jeu, les imposant comme un maillon essentiel, entre les
métropoles et les grandes régions.
En Haute-Marne comme en Côte-d'Or, le Conseil départemental demeure un acteur de
proximité indispensable pour accompagner les communes dans leurs missions du
quotidien.
Nicolas Lacroix et moi-même sommes également sur la même longueur d'ondes en ce qui
concerne la volonté de l'Etat de "contractualiser" avec les Départements. Avec le retour
d'une forme de tutelle de l'Etat, c'est le principe constitutionnel de libre-administration qui
est menacé. Nous ne l'accepterons pas.
Nous avons également fait un tour d'horizon des dossiers communs à nos deux
collectivités en évoquant plusieurs sujets qui pourraient faire l'objet de travail en commun
entre nos deux institutions. Sur le dossier du futur Parc national de feuillus entre
Bourgogne et Champagne, nous avons décidé de nous revoir rapidement avant les
importantes échéances de ces prochaines semaines. L'objectif étant de parvenir à une
position commune sur ce beau projet structurant et créateur de richesses, qui ne pourra pas
se faire contre les acteurs de nos territoires."