Actualités locales

François Rebsamen affiche son opposition à la réforme des retraites

13 février 2020 à 08h28 Par la rédaction
Lors de la réunion ce mercredi avec des avocats dijonnais
Crédit photo : DR

Après une réunion avec des avocats dijonnais dans son local de campagne, le maire de Dijon a appelé ce mercredi soir au retrait de la réforme des retraites. Ci-dessous son communiqué.

« La délégation reçue était composée du bâtonnier des avocats de Dijon, Maître Stéphane Creusvaux, de la présidente de la section de Dijon du Syndicat des Avocats de France, Maître Sabria Boughlita, et du président de la section de Dijon du Syndicat des Jeunes Avocats, Maître Thomas Tissandier.

Soulignant le caractère historique de cette mobilisation sans précédent, François Rebsamen leur a confirmé son soutien. « En l’état, la réforme du régime des retraites n'est pas acceptable, en particulier pour les avocats qui ont raison de se mobiliser. » Le doublement des cotisations actuellement prévue mettra en grande difficulté de nombreux cabinets d’avocat, en particulier ceux qui assurent des missions de service public dont beaucoup pourraient alors disparaître.

Bien au-delà des grands procès médiatisés, les avocats sont en réalité présents aux côtés de tous les citoyens qui ont besoin d’être accompagnés et défendus pour faire valoir leurs droits dans des situations touchant à leur vie quotidienne. Grâce à l’aide juridictionnelle, ils sont engagés auprès des plus modestes pour leur permettre d’accéder à la justice et au droit. Ils organisent chaque semaine des permanences gratuites pour répondre aux besoins d’information des citoyens. En cas d’adoption de cette réforme des retraites, comment cet accompagnement pourrait-il être maintenu si les avocats ne disposent plus des moyens qui leur permettent d’assurer ces missions d’accompagnement du service public ?

Renouvelant son appel au retrait global d’une réforme trop mal engagée, François Rebsamen souhaite que le dialogue social soit réinstauré en France. « C’est stupéfiant : avec la réforme des retraites, le gouvernement a réussi à instaurer un climat profondément anxiogène. Le flou domine sauf sur un seul point : la volonté de faire des économies. Où est passée la justice sociale ? »