Actualités locales

Jour J pour les résultats du Bac : les professeurs grévistes restent déterminés

05 juillet 2019 à 08h50 Par la rédaction
Crédit photo : Académie de Dijon

Les résultats du bac doivent être donnés ce vendredi. Malgré la rétention des notes de l'examen de la part de certains professeurs correcteurs grévistes, le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, a assuré que tous les résultats seront donnés et que les notes manquantes ont été provisoirement remplacées par les notes de contrôle continu. Malgré cela, les professeurs grévistes restent mobilisés. Ci-dessous le dernier communiqué des professeurs de l’académie de Dijon.

Nous sommes réunis en AG, correcteurs et non correcteurs, grévistes depuis plusieurs jours ou depuis aujourd’hui, avec l’AG inter-degrés et le soutien de l’intersyndicale (SNES-FSU, SNFOLC, CGT-Education, SNALC, Sud Education, CNT).

Nous avons rassemblé des témoignages de différents jurys et de différents centres de l’académie. Partout nous constatons des irrégularités graves, voire des infractions : rentrées de notes arbitraires non signalées explicitement, parfois avant la tenue des jurys (20/20, 1/20, moyenne de l'année ou meilleure moyenne trimestrielle), impossibilité de consulter les livrets scolaires ce qui empêche de rattraper quelques points manquants pour éviter un oral de rattrapage ou avoir une mention, pressions et menaces sur de nombreux personnels sommés de rentrer les notes voire de corriger des copies non encore corrigées, jurys se tenant avec seulement quelques professeurs ce qui empêche là aussi de rattraper quelques points et disparités de décisions d’un jury à l’autre. Ces conditions invalident de facto les résultats du baccalauréat en raison d’une rupture dans l’égalité de traitement des élèves.

Nous continuons à défendre nos revendications :

- Abrogation des réformes des lycées (maintien d'un bac national et équitable)

- Abandon de la loi sur l’école de la confiance - Abandon de loi de transformation de la Fonction Publique.

Nous continuons à demander à être reçus par le ministre. Nous appelons les élèves, les parents, les enseignants et toute personne se sentant concernée vendredi 5 juillet à un rassemblement à 15h devant le Rectorat.

Communiqué