Le Conseil départemental a étudié son budget de fin d'année

Le Conseil départemental de la Côte-d’Or s'est réuni ce mardi en session ordinaire en vue principalement d’étudier les décisions modificatives budgétaires du second semestre.

13 octobre 2020 à 15h26 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

À trois mois de la clôture de l’exercice budgétaire, la Décision Modificative (DM) n°2 porte généralement sur des ajustements de crédits. Mais, les événements intervenus au cours de l’année 2020 confèrent à cette DM un caractère bien différent. Le confinement général et ses conséquences sur l’activité des entreprises, les mesures de protection contre la propagation de la Covid-19, de nouvelles formes de travail modifient sensiblement les prévisions initiales.

Ainsi, cette DM s’inscrit dans la poursuite du Plan de Soutien de 24 millions d'euros mis en œuvre dès juin 2020 et apporte une réponse aux problématiques rencontrées par les Côte-d’Oriens les plus touchés par la crise sanitaire. À l’image du budget primitif, cette DM présente un caractère résolument offensif, dans le respect des grands équilibres. Les ajustements sont proportionnés pour répondre aux enjeux du dernier trimestre de l’année 2020 et pour préserver l’avenir pour lequel l’action du Conseil Départemental ne faiblira pas.

Quelques exemples concrets:

Dans le domaine des Solidarités humaines

Les principaux ajustements concernent - le versement du RSA (+ 4,5 millions €) - le versement de la prime Covid aux agents(500.000 €) ; - la Prestation de Compensation du Handicap (+1 million €) ; - lesfrais d'hébergement en établissements pourles personnes handicapées (+500 .000 €) et également en établissements personnes âgées(+170.000 €) ; - les frais d'hébergement des enfants dans les Maisons d'Enfants à Caractère Social (+380.000 €) et à la Maison de l'Enfance (+250.000 €) ; - le financement du Plan Patrimoine Insertion (+480.000 €). - le pacte de solidarité (+600.000 €)

La poursuite des investissements

- les opérations menées dansle domaine de l'Eau (+300.000 €) ; - le projet de contournement de Mirebeau-sur-Bèze (+351.000 €); - l'acquisition d'un bâtiment à Beaune pour le relogement des services départementaux (+1 million €).