Le maire de Chenôve et ses confrères lèvent un milliard d’euros pour les quartiers défavorisés (de toute la France)

C’est une belle victoire obtenue par les élus des quartiers populaires suite à leur lettre ouverte au Président de la République.

24 novembre 2020 à 14h13 par Franck PELLOUX

K6 FM
Le maire de Chenove, Thierry Falconnet en conf�rence de presse
Crédit: K6FM

Thierry FALCONNET, maire de Chenôve, Président de l’Association des Maires Ville & Banlieue de France, réagit après l’annonce de l’obtention des 1% du Plan de Relance pour les territoires les plus vulnérables:

Le 14 novembre dernier, près de deux cents élus locaux de tous bords politiques, Maires et Présidents d’agglomérations issus de territoires où vivent près de dix millions de nos concitoyens, ont écrit au Président de la République pour l’alerter, une fois encore, sur la situation plus qu’inquiétante que connaissent leurs administrés dans d’importants bassins de vie vulnérables, urbains et rurbains, dans tout le à pays. Situation dont, hélas, la gravité s’est renforcée à l’aune de la crise sanitaire que nous traversons depuis le début de cette année.

Les conséquences de la pandémie de COVID 19 dans ces quartiers se sont ajoutées à tous les ingrédients déjà réunis sur le terrain pour constituer les prémices d’un « décrochage républicain » qui les inquiète également.

C’est pourquoi les élus signataires de cette lettre ouverte ont demandé à Emmanuel MACRON qu’1 % des 100 milliards d’euros dédiés par l’État au plan de relance soit consacré aux quartiers les plus en difficulté sur le territoire national. Cette proposition avait été soutenue par l’Association des Maires Ville & Banlieue de France présidée par Thierry FALCONNET, Maire de Chenôve en Côte-d’Or. « Je me félicité que l’appel que nous avons porté et adressé aux autorités face à l’urgence sociale ait été entendu », a indiqué Thierry FALCONNET. « Cet engagement est nécessaire pour les habitants de nos quartiers et de nos villes populaires qui sont les premiers touchés par les conséquences sociales et économiques de la crise. Nous sommes donc satisfaits d’avoir obtenu pour eux une première victoire. »

L’élu local, qui s’est beaucoup engagé sur ces questions, précise que ce milliard d’euros obtenu, dont on attend encore les modalités d’attribution et de répartition, sera plus qu’utile pour mener les politiques publiques indispensables dans des territoires où tous les indicateurs sociaux sont au rouge : progression du chômage, explosion des demandes d’aides alimentaires et des dettes locatives, forte augmentation du nombre de bénéficiaires du RSA. « Il permettra de répondre à l’urgence, mais cela doit être une première étape vers une mobilisation plus forte de tous les moyens nécessaires pour faire face à une crise inédite », prévient-il, « car les défis vont être importants pour celles et ceux qui en ont besoin dans les semaines et mois qui arrivent ».

Thierry FALCONNET, qui a été reçu avec huit autres de ces collègues hier par le Premier Ministre Jean CASTEX, participera à la première rencontre du Conseil National des Solutions, le 14 décembre à Roubaix, organisé par les signataires de l’Appel pour l’Égalité républicaine dans nos quartiers populaires.

 

Communiqué de presse, Chenôve, mardi 24 novembre 2020.