Millésime 2020, un grand classique, né d’une année singulière

Voici la première analyse du BIVB sur le millésime 2020 en Bourgogne…

11 novembre 2020 à 11h00 par Redaction

K6 FM
Crédit: @BIVB

En premier lieu, il a été réalisé dans des conditions et un contexte relativement compliqués pour tous. Ensuite, il a été marqué par une précocité historique, depuis le débourrement jusqu’aux vendanges. Enfin, le résultat est, pour de nombreux vignerons, absolument exceptionnel et remarquablement classique !

Au moment du confinement, mi-mars, le beau temps s’installe sur la France. Il dure jusqu’à mi-septembre. La vigne en profite pour prendre une avance de 3 semaines dès le débourrement. Elle la conserve jusqu’aux vendanges qui démarrent le 12 août dans le Mâconnais.

La sortie de fleur, très en avance, laisse espérer une récolte abondante. Les températures élevées de l’été, couplées au manque de précipitations, provoquent un déficit hydrique important, mais inégal selon les secteurs. Ce déficit crée quelques phénomènes de concentration, voire de grillure sur les raisins côté soleil. Ce millésime est plus que jamais le miroir de la diversité bourguignonne. A l’échelle des appellations, voire au sein d'une même appellation, les maturités arrivent parfois en décalé, à l’image de la floraison et en corrélation avec la survenue ou non d’averses bienvenues. Choisir la date de récolte nécessite donc du sang froid et même, de la patience.

Les vinifications se font facilement, grâce à l’état sanitaire très satisfaisant des raisins. Il n’y a quasiment pas de maladie, dû à l’absence de pluie. Les tables de tri servent uniquement pour ôter les quelques raisins grillés.

Les dégustations enthousiasment les professionnels : les conditions particulières de ce millésime engendrent des équilibres inédits et assez uniques. Il y a une subtile richesse, bien entendu, mais également une agréable tension, en particulier sur les cépages rouges. Certains imaginent déjà un destin de grand millésime de garde pour ces 2020, en blanc comme en rouge. Avis à confirmer après l’élevage !

 

Vins blancs

Les vins blancs sont fruités et expriment une belle complexité aromatique, avec de très belles acidités. Malgré la chaleur estivale, ils présentent de très beaux équilibres, portés par une fraîcheur toute classique, conforme aux attentes d’un millésime bourguignon.

 

Vins rouges

Les vins rouges se démarquent par leurs robes incroyables ! Ils ont de belles couleurs soutenues, marque d’une grande richesse en anthocyanes. Les conditions idéales d’ensoleillement et la chaleur pendant la maturation ont conduit à des vins concentrés, avec du caractère, mais sans être lourds. Comme les vins blancs, ils ont su garder de la fraîcheur et offrent des profils gourmands sur des fruits noirs tels que la mûre, myrtille, cerise noire…

* Le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne