Actualités locales

Nouvelle saisie de drogue à Quetigny

05 novembre 2019 à 19h37 Par la rédaction
Crédit photo : DR

Le procureur de la république de Dijon nous a informés ce mardi soir d’une nouvelle saisie de drogue réalisée ces derniers jours à Quetigny. Ci-dessous son communiqué.

Les militaires de la brigade de gendarmerie de QUETIGNY, dans le cadre de leur mobilisation permanente relative à la prévention des infractions ont mis en place le samedi 2 novembre un dispositif pour ce faire. La brigade des recherches et le peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de DIJON ont également participé au dispositif. Au total, 10 militaires de la compagnie de gendarmerie DIJON ont été mobilisés.

Vers 19h, ils observaient ce qui pouvait s’apparenter à une transaction portant sur des stupéfiants. Les militaires assistaient à une remise d'un sac en plastique possiblement rempli de pains de résine de cannabis entre les présumés vendeur et acheteur. Ils décidaient de procéder au contrôle des 2 individus. L'acheteur présumé était trouvé porteur de 3,916 kg de résine de cannabis. Il s'agit d’un homme de 22 ans demeurant à DIJON. Son casier judiciaire ne fait mention d’aucune condamnation.

Le vendeur présumé était trouvé porteur de 3,903 kg de résine de cannabis. La perquisition de son domicile permettait la découverte d’encore 2,546 kg de résine de cannabis et de 955 euros en liquide. Il s'agit d’un homme de 22 ans demeurant à QUETIGNY. Son casier judiciaire ne fait mention d’aucune condamnation. Au total, ce sont 10,365 kg de résine de cannabis qui ont été découverts à Quetigny.

Le scooter et le véhicule automobile du vendeur présumé ont été saisis au titre des avoirs criminels ainsi que l'argent liquide découvert. Leurs gardes à vue ont été prolongées et le parquet de Dijon a décidé de les faire présenter ce jour au tribunal en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, afin que l’enquête se continue sous l’autorité d’un juge d’instruction.

Ils ont été mis en examen des chefs de transport, détention, offre ou cession et acquisition de produits stupéfiants. L’acheteur présumé a été placé sous contrôle judiciaire et le vendeur présumé en détention provisoire, conformément aux demandes du parquet de DIJON.

Communiqué d’Éric Mathais, procureur de la République de Dijon