Ou en est la recherche au CHU de Dijon ?

Au-delà de la période actuelle marquée par l’épidémie de COVID-19, le CHU de Dijon a inscrit la recherche dans son ADN et affiche de fortes ambitions dans ce domaine. De nombreux projets sont actuellement menés afin de mieux la structurer et de l’encourager au sein du CHU. Ci-dessous le communiqué envoyé ce mercredi matin.

7 avril 2021 à 7h10 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Le CHU Dijon Bourgogne active différents leviers dans le but de soutenir la recherche et de susciter de nouveaux projets au sein de l’établissement :

Le CHU soutient la recherche en ouvrant un appel d’offres internes pour 5 projets de recherche médicaux et 3 projets de recherche paramédicaux. Les projets sélectionnés seront financés par le CHU pour un montant total de 250 000€. Cette initiative, lancée en commun avec le Centre Georges-François Leclerc (CGFL) permettra de soutenir des jeunes chercheurs et de favoriser l’émergence de nouveaux sujets de recherche.

Un appel à candidature vient également d’être lancé pour offrir à de jeunes praticiens une bourse d’aide à la mobilité. En effet, dans le cadre de leur carrière hospitalouniversitaire, ces derniers ont une obligation de mobilité et doivent avoir exercé pendant un an au moins dans un autre établissement de France ou à l’étranger. Le CHU a décidé de financer deux bourses de 25 000 € chacune pour soutenir les projets de deux praticiens.

Dès 2015, le CHU Dijon Bourgogne a fait le choix d’initier une politique d’intéressement à la recherche pour récompenser financièrement les services les plus actifs dans ce domaine. Cette politique se poursuit encore aujourd’hui. En 2021, 450 000€ ont ainsi été reversés aux pôles en fonction de leur performance de recherche.

En 2015, le CHU a défini plusieurs axes thématiques pour mieux structurer la recherche clinique. En 2016 et en 2019, le Haut Conseil de l’Évaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (HCERES, organisme d’évaluation indépendant) a formulé des avis très positifs sur cette organisation et sur l’expertise de la recherche clinique au sein du CHU Dijon Bourgogne qui place celle-ci au cœur de sa politique institutionnelle. Dans le cadre de la préparation d’une nouvelle évaluation par le HCERES en 2022, le CHU Dijon Bourgogne vient de faire évoluer ses axes de recherche, notamment afin d’intégrer de nouvelles thématiques transversales telles que la nutrition mais aussi pour assurer une plus grande cohérence entre les thématiques traitées et les axes qui les regroupent. Mise au point avec l’université de Bourgogne, le Centre Georges-François Leclerc, le centre INRAE de Dijon et l’INSERM, cette structuration permet d’améliorer la lisibilité des recherches menées.

Comme en témoignent ces actualités, le Professeur Alain Bonnin, nouveau Vice-Président Recherche du CHU Dijon Bourgogne, a pris ses fonctions au sein d’un établissement dynamique qui a à cœur d’encourager la Recherche. Le nombre important de publications et la qualité des productions scientifiques attestent de l’excellence du CHU en la matière et témoignent de la place qu’il occupe dans le paysage français de la recherche hospitalouniversitaire. Le Professeur Alain Bonnin est évidemment très impliqué dans la préparation de l’évaluation des activités de Recherche du CHU qui interviendra l’année prochaine et qui constitue une mission particulièrement importante de son mandat.

Entretien avec le Professeur Alain Bonnin, nouveau Vice-président Recherche :

Médecin clinicien de formation, enseignant-chercheur, personnalité engagée dans la gouvernance de l’enseignement supérieur et les politiques hospitalouniversitaires, le Professeur Alain Bonnin est devenu Viceprésident recherche du CHU Dijon Bourgogne. Il nous offre sa vision de cette fonction centrale dans la gouvernance de l’établissement, et plus largement de la recherche au CHU.

« Cette fonction de Vice-président est une belle fonction. La recherche et l’enseignement font la spécificité d’un établissement hospitalo-Universitaire. Le Vice-président est dans ce domaine un coordonnateur. Il intervient dans le cadre d’un travail d’équipe qui se construit avec l’ensemble des professionnels médicaux et administratifs investis. Il élabore les grandes orientations de la stratégie de recherche du CHU, en lien avec les acteurs et partenaires externes (autres établissements de santé, structure d’enseignement et de recherche du campus, région, réseaux locaux…) » explique le professeur Alain Bonnin.