Sècheresse en Côte d’Or : des mesures de restriction d’eau dès ce lundi

En raison de la sècheresse qui sévit en Côte d’Or depuis le mois de mars, la préfecture a émis un avis de restriction d’utilisation d’eau à compter de ce lundi dans le département.

8 juin 2020 à 4h50 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Le déficit de pluviométrie de l’hiver 2019 et du printemps 2020 n’ont pas permis la recharge des nappes souterraines. Par ailleurs les premiers mois du printemps ont été très chauds en Côte-d’Or, ce qui favorise l’évaporation de l’eau en surface. Ainsi, il est constaté depuis cette semaine le dépassement du premier seuil de surveillance des rivières, le seuil d’alerte, pour 7 des 18 territoires de Côte-d’Or, en jaune sur la carte. Dans ce contexte, le Préfet de Côte-d’Or a, après avoir réuni la cellule départementale de veille pour la sécheresse composée notamment de représentants des collectivités, des chambres consulaires, de la profession agricole, de la fédération de pêche et des commissions locales de l’eau, signé un premier arrêté de constat de franchissement de seuil applicable à partir du 8 juin.


Certaines mesures s’appliquent à l’ensemble du territoire du département :


Pour les particuliers :


Arrosage des pelouses : Interdit


Arrosage des potagers, des massifs fleuris, et des plantations des commerces de végétaux : Interdit sous réserve des strictes nécessités de l’hygiène publique


Remplissage des piscines privées : sauf 1ère mise en eau de piscines dont la livraison des travaux ne peut être réalisée qu'après remplissage, sous réserve de l'accord du maire en liaison avec le gestionnaire du réseau d'eau potable


Pour les collectivités :


Arrosage des pelouses, des espaces verts, des massifs fleuris, des aires de loisirs et des terrains de sport, de la surface enherbée du tram : Interdit sauf pour les usages suivants et uniquement de 19h à 10h : - les surfaces à vocation sportive, précisément délimitées, où évoluent les usagers,


- les massifs fleuris,


- la plate-forme enherbée du tram


Lavage des voies et trottoirs, à l'exclusion des nécessités de salubrité publique : Interdit


 


Le préfet est très vigilant quant à la gestion de la sécheresse pour cette année 2020, après deux étés consécutifs très secs en 2018 et 2019. La cellule de veille sera réunie très régulièrement au cours des prochains mois pour veiller aux niveaux des stocks d’eau, coordonner l’approvisionnement en eau potable des communes les plus menacées et prendre, pour tous les usages de l’eau les mesures de restriction adaptées, les contrôler.


Le manque d’eau est de plus en plus perceptible sur notre territoire, année après année. C’est pourquoi l’ensemble des usagers, qu’ils soient particuliers, industriels, agriculteurs, collectivités, sont invités à faire preuve de sobriété dans leurs consommations et à rechercher des pratiques adaptées à ce nouveau contexte.