Signature d’un partenariat pour une meilleure régularité des trains en Bourgogne-Franche-Comté

L’an dernier, 100 incidents ont été signalé sur le réseau ferroviaire régional en raison de la présence d’animaux sur ou aux abords des voies, entrainant des retards sur de nombreux trains. Pour éviter ce genre de désagréments, un partenariat a été signé ce mercredi entre la direction régionale d’SNCF réseau, et la Chambre Départementale d’Agriculture de la Côte d’Or. Ci-dessous le communiqué.

10 mars 2021 à 16h32 par la rédaction

K6 FM
Crédit: SNCF R�seau

Chaque année, trop incidents sont répertoriés sur le réseau ferroviaire de la région du fait de divagations d’animaux d’élevage. Ces incidents portent préjudice à la fois à SNCF Réseau et ses clients, mais aussi aux éleveurs et propriétaires des animaux tant d’un point de vue juridique, financier que moral.


Depuis 2018, SNCF Réseau mène une étude avec pour objectif de synthétiser les principales données et indicateurs sur les incidents avec les animaux, tous types confondus (sauvages, élevages et domestiques). Cette étude a permis de mettre en lumière les trois lignes ferroviaires qui sont le plus impactées par les incidents dus à la divagation d’animaux d’élevage :


1) Nevers - Chagny,


2) Paris - Lyon,


3) Dole - Belfort.


SNCF Réseau et la Chambre Départementale d’Agriculture de la Côte d’Or ont donc décidé de s’engager dans une démarche conjointe avec un plan d’actions pluriannuel pour limiter les divagations d’animaux d’élevage sur le réseau ferré. Cet accord de coopération, qui est le premier de ce type en région Bourgogne-Franche-Comté, a pour objectifs :


- la définition et la mise en œuvre d’actions de communication et de sensibilisation aux enjeux liés aux divagations d’animaux sur le réseau ferré,


- l’accompagnement de SNCF Réseau dans ses démarches de prévention des divagations auprès de la profession agricole,


- la mise en place d’expérimentation explorant les champs d’applications possibles des nouvelles technologies au service de la profession agricole pour accompagner la surveillance des clôtures des pâtures.


DES ACTIONS COMMUNES ET CONCRETES


Pour permettre de favoriser le dialogue et la réflexion entre les parties, un comité de suivi sera mis en place. Il constitue l'instance de dialogue principale et de pilotage des actions communes entre la profession agricole représentée par la Chambre départementale d’Agriculture de Côte d’Or, et la Direction Territoriale SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté.


Ce comité de suivi, qui se réunira à minima une fois par trimestre, aura pour mission de :


Définir une feuille de route annuelle portant notamment sur les actions communes, leur mise en œuvre, leur financement et leur suivi,


Traiter tout sujet concernant les divagations des animaux d’élevage, Partager des actualités, des problématiques, des enjeux propres à chaque entité, Capitaliser et valoriser les retours d’expériences respectifs.


Un bilan des actions mises en place sera réalisé une fois par an. A terme, le partenariat entre SNCF Réseau Bourgogne-Franche-Comté et la Chambre Départementale d’Agriculture de la Côte d’Or a pour objectif d’être pérennisé au-delà des deux années initialement prévues.