SoVibe, la marque de vêtements créée par un Dijonnais de 19 ans

A seulement 19 ans, Kévin Maillot a lancé en septembre dernier sa propre marque de vêtements appelée SoVibe. Une arrivée précoce dans le monde de l’entreprenariat qu’il nous a racontée.

1er février 2021 à 5h30 par Dimitri Coutand

K6 FM
Crédit: K6FM

A la suite d’une simple conversation entre amis où l’idée de créer une marque de vêtements a été évoquée, Kévin Maillot décide de se lancer dans l’entreprenariat et d'inventer SoVibe. Une idée qui germait depuis longtemps dans sa tête : « J’ai toujours été curieux et intéressé par la création de contenus […] Je me suis déjà retrouvé devant mon ordinateur le soir à me dire que j’avais envie de créer quelque chose mais je ne savais pas quoi. Et un jour j’ai eu cette idée et maintenant je m’épanouie dans ma créativité ».

Une arrivée dans le monde du travail que Kévin avait caché à ses parents : « Je ne leur ai pas dit tout de suite. J’ai fait ça dans mon coin parce que j’avais peur de leur réaction. Et puis je suis arrivé un soir vers eux et je leur ai dit que je m’étais déclaré entrepreneur et que je lançais ma marque. Ils m’ont répondu que si je savais ce que je faisais, il n’y avait pas de soucis. Ils m’encouragent sur ce projet ».

A travers des vidéos, des formations et des livres, Kévin Maillot s’est approprié petit à petit les codes de l’entreprenariat, même si ça n’a pas toujours été facile : « Quand je me suis intéressé à l’administration, aux lois, etc…j’ai eu peur ! Je me suis demandé dans quoi je m’embarquais, j’étais assez stressé. Je n’ai pas vraiment de personnes dans mon entourage qui se sont lancées dans l’entreprenariat mais au fil des mois, je communique de plus en plus avec des entrepreneurs. Ça permet d’avoir des relations et de l’aide ».

Avec la volonté de mettre en avant des valeurs d’élégance et de simplicité, SoVibe se distingue par la broderie des vêtements qui est faite en France : « Je voulais au moins que quelque chose dans l’étape de création soit fait en France. Et puis la broderie permet d’avoir une longévité des vêtements beaucoup plus grande ».

Pour que sa marque ait plus de visibilité, Kévin Maillot a organisé deux concours ces dernières semaines avec le New School Tacos de Dijon mais aussi avec son établissement actuel, le lycée Saint Joseph à Dijon où il est en BTS Système numériques.

Son objectif dans le futur ? Faire connaître encore un peu plus SoVibe à Dijon : « C’est vraiment sur Dijon que je souhaite localiser la marque et la faire connaître, parce que je suis fier de la ville d’où je viens. Par la suite, pourquoi pas m’étendre dans toute la France ! »

Retrouvez SoVibe sur Instagram en cherchant « sovibefrance » mais aussi sur le site internet sovibe.org.

Kévin Maillot nous a également expliqué qu’il a voulu faire passer un message à travers la création de sa propre marque :