Actualités locales

Un budget sous contraintes pour le département en 2021

18 novembre 2020 à 12h30 Par Fabrice Aubry
Crédit photo : K6FM

Les élus du conseil départemental de la Côte d’Or se sont rassemblés ce mardi en assemblée plénière. Les orientations budgétaires 2021 étaient à l’ordre du jour avec un budget déjà bien sollicité par la crise sanitaire.

François Sauvadet a déclaré que le cap des investissements sera tenu l’année prochaine, avec notamment la poursuite du déploiement de la fibre optique dans le département.

La solidarité territoriale départementale a également été évoquée. Voici le détail donné à ce sujet dans le dossier de presse de cette séance :

« Entre 2016 et 2020, plus de 3,4 millions d’euros d’aides sectorielles et contractuelles ont été apportées aux Communes de l’agglomération dijonnaise.

Le Département s’engage en matière d’éducation. Plus de 56,615 millions d’euros ont été versés en dotations aux collèges publics et privés depuis 2015. En 2020, le Département s’est engagé en faveur d’une restauration scolaire de qualité avec l’application du repas au tarif unique à 2€ pour tous les collégiens et la mise en place d’un menu 100% Côte-d’Or au moins une fois par mois dans les cantines des collèges. Enfin, depuis le mois de juin 2020, l’ensemble des collèges a reçu 82 000 masques pour équiper les agents techniques du Département et les collégiens afin de permettre l’accueil des jeunes Côted’Oriens dans les meilleures conditions sanitaires et éducatives.

Le Département s’engage également pour un environnement de qualité, avec notamment la démarche « 0 déchet », le projet de plantations d’arbres sur la Commune de Chevigny-Saint-Sauveur et la préservation des Espaces Naturels Sensibles (ENS) au service de l’éducation à l’environnement. Enfin, le Département a participé aux mobilités des Côte-d’Oriens sur toute l’agglomération en consacrant près de 4 millions d’euros depuis 2015 sur les routes départementales du secteur de l’agglomération dijonnaise (à présent transférées à Dijon Métropole), près de 40 millions d’euros pour la LINO et 20 millions d’euros pour le Tram. »