Un million d'euros de travaux préparatoires pour le futur centre de maintenance des trains Régiolis à Perrigny-Gevrey

Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté, Pierre Pribetich, vice-président de Dijon métropole, et les directeurs régionaux TER Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Réseau ont visité ce lundi les travaux préparatoires à la construction du futur centre de maintenance des trains Régiolis, situé à proximité du site du triage fret de Perrigny-Gevrey.

8 mars 2021 à 17h19 par la rédaction

K6 FM
Crédit: SNCF R�seau

Le site de triage de Perrigny-Gevrey a en effet été choisi pour le futur atelier de maintenance des rames Régiolis, qui y sera construit à l’emplacement actuel d’un faisceau de six voies de services. Afin d’obtenir une plateforme constructible pour accueillir ce futur atelier, les travaux de dépose de ces six voies de service ont débuté le 21 février et se termineront mi-mars 2021. Ce chantier représente un investissement global d’un million d’euros financés par la Région Bourgogne-Franche-Comté.

DES TRAVAUX DE SUPPRESSION DE SIX VOIES DE SERVICE

Les travaux consistent à déposer l’infrastructure ferroviaire existante afin de permettre la construction de l’atelier de maintenance du matériel Régiolis. L’opération de déconnexion de ce faisceau de voies du réseau ferré national implique :

- La déconnexion et la dépose de la caténaire ;

- La déconnexion et la dépose des voies de service qui composent le faisceau, soit 10 km de rails et 10 000 traverses recyclés ;

- La dépose de l’aiguillage ;

- La modification des postes de signalisation.

Ces travaux ont débuté le 21 février 2021 et se termineront mi-mars. Ils représentent un montant d’un million d’euros, soit 5 emplois directs et plus de 4 emplois indirects sur une année. 4 entreprises interviennent sur toute la durée du chantier (LOCATELLI, MAIA RAIL, COLAS RAIL, CCB), favorisant ainsi l’économie locale. Enfin, 12 agents en moyenne sont mobilisés chaque jour sur le chantier. Par ailleurs, ce projet bénéficie d’un suivi environnemental. Les matériaux déposés sont stockés, traités, évacués et lorsque c’est possible, réutilisés, favorisant ainsi l’économie circulaire sur ce chantier :

- les aiguillages sont stockés pour être réutilisés ;

- la matière ferreuse (essentiellement 10 km de rails et des poteaux caténaires) sera revendue ;

- 10 000 traverses bois sont envoyées dans une usine d’incinération spécialisée ;

- le cuivre des fils caténaires sera envoyé dans une usine SNCF au Mans, afin d’y être valorisé.

DES NOUVEAUX TRAINS RÉGIOLIS EN REMPLACEMENT DU PARC DE TRAINS CORAIL

Le parc de trains CORAIL assurait jusqu’ici les circulations sur la ligne classique ParisBercy/Dijon/Lyon pour le compte de la Région Bourgogne-Franche-Comté. Ce parc arrivant en fin de vie, il sera remplacé dès fin 2021 par 16 nouvelles rames Régiolis commandées en avril 2019, et financées par la Région Bourgogne-Franche-Comté. Ce nouveau matériel sera mis en service progressivement pendant un an selon le calendrier de livraison.

UN NOUVEL ATELIER DE MAINTENANCE TER INNOVANT EN PROJET

SNCF propose pour ce nouvel atelier de maintenance un projet moderne et innovant qui permettra la maintenance préventive et corrective des automoteurs TER électriques et bimodes : les Régiolis, y compris les dernières rames commandées (110 mètres de long) et les Automoteurs à Grande Capacité (AGC). LES CHIFFRES CLÉS DES TRAVAUX 2021 4 ENTREPRISES € mobilisées 1 million financés par la Région Bourgogne-Franche-Comté 12 AGENTS intervenants chaque jour en moyenne Le bâtiment, de près de 2 300m2 , serait équipé de 2 voies de grande longueur dotées notamment de passerelles mobiles avec caténaires escamotables pour les interventions en toiture, plus nombreuses sur le matériel moderne, ainsi que d’un vérin fosse pour le remplacement d’organes sous-caisse comme les essieux.

Il respectera les nouvelles normes de construction environnementales. Situé à moins de 5 minutes par voie ferrée de la gare de Dijon Ville, ce nouvel atelier dijonnais viendra enrichir le parc d’un 3ème atelier de maintenance dans lequel se relayerait un potentiel de 25 agents.