Un site autonome alimenté en énergie près de Fixin

Vendredi dernier, l’association « Les Amis de Chamerey », a inauguré un récupérateur d’eau pluviale et l’extension d’une installation solaire photovoltaïque de la rente de Chamerey, sur les hauteur de Fixin.

30 septembre 2019 à 14h34 par la rédaction

K6 FM
Crédit: SICECO

Refuge mis à disposition par l’association Les Amis de Chamerey, la rente accueille de nombreux randonneurs de passage tout au long de l’année. Une première installation de panneaux photovoltaïques, alimentant le site en électricité, effectuée sous la maîtrise d’ouvrage du SICECO, territoire d’énergie Côte-d’Or, a été inaugurée en 2002. L’installation d’un récupérateur d’eau pluviale a conduit le refuge à renouveler l’ensemble de son installation photovoltaïque. Ces travaux, réalisés à nouveau sous la maîtrise d’ouvrage du SICECO, ont permis de multiplier par deux la puissance électrique de l’installation.

L’étude ainsi que les travaux, ont été réalisés par l’entreprise Jura Énergie Solaire, basée à Poligny (39). Les travaux, d’un coût total de 15 432,24 € TTC ont été subventionnés par le sous-programme « EnR/MDE site isolés » du FACÉ (Fonds d’amortissement des Charges d’Électrification ; 80 %), le SICECO (6 %), Enedis (12 %). Madame et Monsieur Lalire, propriétaires du refuge ont pris le reste à leur charge (2 %).

L’électricité pour les sites isolés grâce aux énergies renouvelables

Dans le cadre de sa mission de maîtrise de la demande d’énergie sur le réseau électrique, le SICECO en tant que maître d’ouvrage, est habilité à raccorder les clients basse consommation (particuliers ou collectivités). Lorsque les travaux d’extension de réseau en vue d’un raccordement sont jugés trop onéreux, une production autonome d’électricité à partir d’une ou plusieurs énergies renouvelables (photovoltaïque, hydraulique et éolien) est envisagée.

La rente de Chamerey est un lieu qui existe depuis bientôt 4 siècles. Cette ferme isolée, située sur la commune de Fixin, a été exploitée jusqu’à la fin des années 1960. Les frères Lalire en font l’acquisition en 1982 afin d’en faire un lieu pour accueillir tous les randonneurs : marcheurs parcourant le GR7, grimpeurs s’exerçant aux falaises de Fixin et Brochon, cavaliers arpentant les chemins sur leurs montures ou vététistes. L’association « les Amis de Chamerey » est alors créée. La cour est ouverte toute l’année aux randonneurs de passage pour s’abriter sous la grange de la propriété. Tous les ans des centaines de personnes s’arrêtent à titre individuel ou dans le cadre de groupes de marcheurs venant de tout le bassin de la métropole dijonnaise et des communes environnantes.

Communiqué de Siceco, territoire d’Energie de Côte d’Or