Une chouette sauvée de justesse à Dijon !

Jeudi dernier, la Ligue de Protection des Oiseaux a reçu en cours de matinée un appel téléphonique d’un employé de la société STCE, signalant une chouette coincée dans un tuyau d’évacuation au sein d’un de leurs chantiers à Dijon. L’animal fut pris en charge et envoyé vers le centre de soins le plus proche pour y être soigné, puis relâché. Ci-dessous le détail de cette « chouette » histoire.

15 janvier 2021 à 17h19 par la rédaction

K6 FM
Un exemple de chouette hulotte
Crédit: David Dixon

L’animal se trouvant au fond d’un tube à environ 4 mètres sous terre ne pouvait s’extirper par ses propres moyens et n’aurait pas survécu sans le bon réflexe de l’équipe présente sur le chantier. Une des salariées de la LPO s’est donc rendue sur place et a pu récupérer grâce à l’aide d’un bénévole de l'association, la Chouette hulotte, détrempée et amaigrit. Son état nécessitant des soins, elle a été prise en charge dans la journée par un bénévole du centre Athénas, situé à Lons-le-Saunier, où lui seront prodigués les soins nécessaires à sa remise en forme avant d’être relâchée dans son milieu naturel.

La Chouette hulotte est un rapace nocturne se nourrissant principalement de campagnols et fréquentant d’ordinaire les milieux forestiers, mais elle peut également occuper les parcs arborés et petits boisements de la métropole lorsqu’ils sont favorables à l’accueil de son nid, qu’elle installera dans la cavité d’un arbre creux. Il est probable que cet individu soit tombé dans le tuyau alors qu'elle chassait ou en cherchant à visiter une cavité.

Les cavités au ras du sol se transforment régulièrement en piège pour la faune sauvage. Une cavité piège est un creux ou un trou, de plus de 5 cm de diamètre, vertical, aux parois lisses, mortelle pour la faune sauvage. Les principales victimes sont les oiseaux cavicoles (chouettes, mésanges, rougegorges,...), les petits mammifères (hérissons, écureuils,...) ou encore les reptiles et amphibiens (crapauds, serpents, lézards...). Ces pièges involontaires peuvent être très variés (poteaux électriques ou de signalisation creux, plots de chantiers, abreuvoirs, piscines, cheminées...) et participent au déclin de la faune sauvage. Ils sont pourtant très faciles à neutraliser, il suffit de colmater l'ouverture. Ici, une simple planche posée sur l'ouverture du tuyau aurait permis d'éviter à cette Chouette hulotte cette mésaventure.

La LPO BFC tient à remercier l'équipe de la société STCE qui, par son très bon réflexe en ayant aussitôt contacté une association de protection de la nature, a permis le sauvetage de cette Chouette hulotte. 

Si vous trouvez des animaux piégés dans des cavités pièges, ayez le même réflexe, contactez la LPO* ou le Centre de soins Athénas* ! * LPO BFC en Côte-d’Or : 03 80 56 27 02 / ** Centre de soins Athénas : 03 84 24 66 05