Actualités locales

Une proposition de loi pour venir en aide aux jeunes touchés par la crise

09 mars 2021 à 15h00 Par Fabrice Aubry
Boris Vallaud, accompagné des élus dijonnais Antoine Hoareau et Océane Charret-Godard, est venu échanger avec des étudiants à Dijon
Crédit photo : DR

Le député PS des Landes Boris Vallaud a fait une proposition de loi pour instaurer un minimum jeunesse, dont l’ouverture du RSA dès l’âge de 18 ans. Il est venu la semaine dernière à Dijon pour défendre ce projet.

La crise du COVID-19 a entrainé une crise économique et sociale qui touche une bonne partie de la population, notamment les jeunes. Avec cette pandémie, l’avenir s’est assombri pour les étudiants en recherche de stage, ou pour les jeunes diplômés qui arrivent sur le marché du travail. Le gouvernement a lancé il y a un mois des mesures pour leur venir en aide, comme les repas à un euro dans les restaurants universitaires. Selon une partie de l’échiquier politique, ces mesures sont insuffisantes, et l’Etat doit aller plus loin. C’est ainsi que Boris Vallaud, député des Landes et porte-parole du Parti Socialiste, a émis l’idée de l’instauration d’un « minimum jeunesse » de 564 euros par mois, et une dotation en capital de 5 000 euros pour se lancer dans la vie active (pour financer un permis de conduire, entreprendre ou s’engager dans un projet associatif). 

Boris Vallaud est venu évoquer ce sujet la semaine dernière avec des étudiants, à Dijon. Nous avons ensuite échangé avec lui par téléphone. Retrouvez ci-dessous son interview :