Actualités locales

Viabilité hivernale : un nouveau dispositif pour faciliter les déplacements sur les routes départementales

18 novembre 2020 à 06h30 Par la rédaction
Le nouveau dispositif de viabilité hivernale a été lancé ce lundi à Messigny-et-Vantoux par François Sauvadet
Crédit photo : Philippe Gillet/CD21

Le Président du Conseil départemental de la Côte-d’Or vient de lancer le nouveau dispositif de viabilité hivernale, ouvert jusqu’au 15 mars 2021, avec les équipes du Centre d’Ingénierie et de Gestion du Trafic (CIGT) du Département et des Services Techniques de Côte-d’Or.

105 agents sont désormais chaque semaine placés en astreinte dans tout le département pour assurer la viabilité hivernale et le déneigement des 5 670 km de routes départementales.

Cinq caméras ont été déployées par le CIGT afin d’améliorer la surveillance en temps réel des conditions de circulation sur le réseau routier départemental et garantir la sécurité des automobilistes lors de leurs déplacements. Quatre caméras supplémentaires seront prochainement installées au mois de décembre.

Dès aujourd’hui, 5 caméras sont en service sur les routes suivantes :

RD 971 à SAINT MARTIN DU MONT ; RD 905 à FAUVERNAY ; RD 906 à la ROCHEPOT ; RD 980 à BIERRE LES SEMUR ; Sur la rocade de BEAUNE.

En décembre, 4 caméras supplémentaires seront mises en service – Ces 4 caméras seront installées sur les routes suivantes : RD 906 à SAULIEU ; RD 971 à AMPILLY LES BORDES ; RD 974 à TIL CHATEL ; RD 996 à SAULON LA RUE.

Les usagers pourront ainsi visionner directement l’état des routes sur www.cotedor.fr. Comme chaque année, le dispositif de Viabilité hivernale continuera à s’organiser selon 3 niveaux de services:

Déneigement et salage des grands axes structurants en priorité, 7 jours sur 7 et 24h sur 24 (1 166 km) ;

Déneigement et salage du réseau intermédiaire, 7 jours sur 7 et en journée uniquement (2 005 km) ;

Traitement en journée du réseau secondaire d’intérêt local, 7 jours sur 7 (avec salage des zones à risques : ponts, virages dangereux...) (2 497 km). Aucune commune du département ne doit se trouver isolée.

145 kilomètres de routes départementales ont été transférées à l’agglomération dijonnaise depuis le 1er juin 2020 en application de la loi, ce qui a conduit à la fermeture de l’agence départementale dijonnaise. Il appartient désormais à l’agglomération dijonnaise d’assurer la gestion de ses routes dans son périmètre. Cela a conduit à réorganiser en périphérie de l’agglomération nos circuits d’intervention dans une logique d’itinéraires. 56 circuits d’intervention ont été redéfinis avec pour objectif de rééquilibrer le kilométrage moyen, à la charge de nos équipes, de 88 à 58 kilomètres.

Des instruments de mesure ont été mis en place dans chaque agence pour les patrouilleurs du Département. Ils seront équipés de thermomètres qui leur permettront de récupérer des données sur les routes, anticiper les interventions et de mieux détecter le givre.