Bientôt plus de policiers à Dijon

Le préfet de la Côte-d’Or, François Rebsamen et Éric Mathais, procureur de la République de Dijon, ont signé ce jeudi un contrat pour mettre plus de moyens et tenter d’assurer plus de sécurité à Dijon. Retrouvez ci-dessous le communiqué avec les détails de cette signature.

21 mai 2021 à 7h18 par La rédaction

Un contrat a été signé ce jeudi pour assurer plus de sécurité à Dijon
22 policiers nationaux supplémentaires vont arriver à Dijon
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Véritable levier pour renforcer le continuum de sécurité au service du maintien de l’ordre républicain et de la tranquillité de tous, il concourt à la réalisation de trois objectifs :

Renforcer la citoyenneté et la prévention ;

Garantir la tranquillité et la sécurité du quotidien pour préserver le cadre de vie ;

Contribuer à la justice de proximité, soutenir et accompagner l’aide aux victimes.

Pour cela, le CSI prévoit d’importants moyens humains et financiers :

42 policiers nationaux supplémentaires renforceront les effectifs de la direction départementale de la sécurité publique, dont 20 sont arrivés fin 2020 ;

30 nouveaux postes de policiers municipaux seront ouverts d’ici à 2023, et 20 % des effectifs de la police municipale constitueront une unité dédiée à la prévention et la lutte contre les troubles à la tranquillité publique sera créée ;

5,5 postes supplémentaires ont été créés auprès du procureur pour mettre en œuvre la justice pénale de proximité ;

Des crédits du Fonds interministériel de prévention de la délinquance seront mobilisés à destination des plus jeunes, pour développer des actions de prévention contre la violence, des dispositifs « d’occupation positive » de l’espace public dans les quartiers de la politique de la ville et des formations relatives aux valeurs de la République ;

Doublement du nombre de TIG et TNR (travaux d’intérêt général / travaux non rémunérés) accueillis par la ville de Dijon ;

Poursuite du développement du réseau de caméras de vidéoprotection de la ville (entre 14 et 20 caméras supplémentaires par an) ;

Création d’un second poste d’intervenant social en commissariat et d’un psychologue au commissariat, pour mieux accompagner les victimes de violences, notamment intrafamiliales ;

Le poste de police de proximité des Grésilles sera rénové ;

Renforcement du parc automobile de la police nationale.

Le CSI instaure des mécanismes de coopération renforcés en complément des instances de partenariat qui existent déjà :

La ville de Dijon facilitera l’accueil et l’installation des nouveaux policiers dans la ville en leur dédiant un interlocuteur et un espace dédiés au 11 rue l’Hôpital ;

La police municipale de Dijon sera associée à la mise en œuvre de la justice pénale de proximité ; L’État et le procureur s’engagent à multiplier les opérations de voie publique antistupéfiants et la police municipale de Dijon à communiquer à la CROSS (cellule du renseignement opérationnel sur les stupéfiants) les informations collectées sur le terrain ;

Signature d’une convention quadripartite sur la tranquillité résidentielle au second trimestre 2021 avec les bailleurs sociaux (HLM) ;

Signature d’une convention entre la ville de Dijon et Kéolis sur la sécurisation des transports ;

Accompagnement à la montée en compétence des policiers municipaux par le parquet par l’organisation de temps de découvertes de l’institution judiciaire.