Une grève illimitée la semaine prochaine chez les agents du conseil régional

Le syndicat Force Ouvrière a déposé un préavis de grève pour protester contre l’obligation de présentation du pass sanitaire pour certains agents du conseil régional. Un mouvement social devrait débuter la semaine prochaine.

3 septembre 2021 à 9h25 par Fabrice Aubry

Le syndicat FO a déposé un préavis de grève pour protester contre le pass sanitaire
Le syndicat FO a déposé un préavis de grève pour protester contre le pass sanitaire
Crédit: Photo d’illustration K6FM

Rappelons que ce pass sanitaire est pour l’instant obligatoire pour les salariés des secteurs publics et privés travaillant dans des lieux qui reçoivent du public.

Ce jeudi, la direction du syndicat Force Ouvrière nous a indiqué avoir déposé un préavis de prève illimité à partir de la semaine prochaine. Le syndicat a également interpellé dans un courrier la présidente du conseil régional sur cet épineux sujet du pass sanitaire :

« Pour l’heure, cette obligation concerne dans notre collectivité les agents du site de Châteauneuf, ceux du CREPS, et certains agents des lycées et du siège dans le cadre de leurs missions.

Notre syndicat souhaite par ce courrier vous interpeller sur cette mesure qui va encore constituer une division de plus dans le monde du travail, à savoir les agents qui auront le droit de travailler et donc de vivre et ceux qui seront exclus du travail et donc de « crever » !

Vous êtes à la tête d’une collectivité employant environ 4000 agent(e)s mais aussi et surtout une femme politique élue et à ce double titre il est important de connaitre votre position concernant le passe sanitaire et notamment celle que vous tiendrez face au personnel ne satisfaisant pas les obligations de cette loi absurde. Sanction comme le préconise la loi ou bienveillance dictée par le bon sens et l’humanisme !

Vous avez depuis le début de la crise sanitaire pris des décisions de protection des agents que nous avons à plusieurs reprises saluées, notamment concernant la protection des agents vulnérables. Aujourd’hui, notre syndicat se doit de combattre une loi qu’il juge des plus iniques et ne se privera pas de mener cette lutte en tout lieu où ces mesures discriminantes et liberticides seront mises en place.

D’ores et déjà, nous déposons un préavis de grève puisque certains de nos collègues sont soumis à cette obligation du passe sanitaire. »