Elections départementales : Christophe Avena et Marie-Thérèse Pugliese candidats en Côte d’Or

Christophe Avena et Marie-Thérèse Pugliese sont candidats pour les élections départementales en Côte d’Or, dans le canton de Dijon 5. Retrouvez ci-dessous leur communiqué.

15 mai 2021 à 17h00 par La rédaction

Christophe Avena et Marie-Thérèse Pugliese sont candidats dans le canton de Dijon 5.
Christophe Avena et Marie-Thérèse Pugliese sont candidats dans le canton de Dijon 5.
Crédit: DR

Dans le cadre du rassemblement des forces de gauche, du centre et écologiste, et sous l’étiquette “Côte-d’Or, terres d’avenir” nous - Christophe AVENA, Médecin-Urgentiste, Maire-adjoint délégué à la démocratie participative, à la sécurité civile et au plan de sauvegarde, Conseiller départemental sortant et Marie-Thérèse PUGLIESE, déléguée prévention mutualiste et militante associative engagée pour le droit des femmes notamment - présentons notre candidature pour les élections des 20 et 27 juin prochains.

Avec nos remplaçants, Marien LOVICHI - infirmier, Maire-adjoint délégué aux parcs, combes et jardins - et Claire TOMASELLI - Principale adjointe, Maire-adjointe déléguée aux sports et à l’olympisme - nous aurons à coeur de porter la voix des habitants du canton de Dijon-5. Nous sommes chacune et chacun engagé.e.s depuis des années dans la défense des valeurs qui nous rassemblent : la justice sociale, la lutte contre la précarité, et toutes formes de discrimination, une écologie de progrès. L’Humain et les habitants sont au cœur de tous nos combats et de tous nos engagements.

L’enjeu de cette élection départementale est à ce titre très important, car si les compétences de cette assemblée sont souvent méconnues, elles impactent le quotidien des habitants de Dijon à toutes les étapes de leurs vies. Pour répondre à cet enjeu, nous porterons un programme, 90 engagements, qui couvrent l’ensemble du spectre de compétences du Conseil départemental, avec pour boussole l’intérêt des Côte-d’Oriens.

Nous défendrons notamment une meilleure coopération entre la métropole dijonnaise et le département de la Côte-d’Or. La volonté politique de certains d’opposer systématiquement ville et ruralités est dépassée et dangereuse. C’est en travaillant ensemble, dans le respect des histoires et des différences de chaque territoire, que nous permettrons à tous les Côte-d’Oriens de s’épanouir pleinement.