François Rebsamen : « Face à l’urgence climatique, la seule solution est celle de l’action »

Dans un communiqué publié ce vendredi soir, le président de Dijon métropole et maire de Dijon, François Rebsamen, a tenu à rendre hommage aux pompiers qui luttent contre les flammes. Il a également lancé un appel aux consciences et à l’action face à l’urgence climatique.

5 août 2022 à 18h49 par la rédaction

François Rebsamen
François Rebsamen rend hommage aux pompiers et lance un appel face à l'urgence climatique
Crédit: Photo d'illustration K6FM

Ci-dessous le communiqué de François Rebsamen :

« Canicule, sécheresse, feux de forêt, le changement climatique et ses conséquences touchent notre pays de plein fouet, la nature, la faune et la flore, l’Homme. En particulier, les femmes et les hommes aux ressources les plus modestes, qui subissent durement les conditions climatiques extrêmes dans des habitats trop souvent inadaptés.

Les étés passent et nous mesurons l’ampleur des dégâts causés par le changement climatique, toujours plus importants pour l’environnement et pour la biodiversité. Sans la mobilisation héroïque des sapeurs-pompiers de France, qui toute l’année font déjà la preuve d’un dévouement hors du commun, les incendies en Gironde auraient pu être encore plus tragiques. Et la lutte contre les flammes continue. En tant que maire, président de Dijon métropole et ancien ministre, je tiens à saluer leur courage. Nous devons à ces femmes et ces hommes soutien et respect, chaque jour et partout. Dijon métropole poursuivra son plein engagement aux côtés des sapeurs-pompiers du SDIS 21. Notre contribution annuelle, en hausse par rapport à 2021, s’élève désormais à 8,8 millions d’euros.

Face à l’urgence climatique et écologique, la seule solution est celle de l’action. Agir pour faire de nos territoires des exemples de sobriété, d’intelligence sociale, écologique et énergétique. Il est vital d’investir massivement, et toutes les collectivités doivent y prendre leur part, dans la transformation des secteurs les plus polluants, pour lutter contre le changement climatique et inverser la tendance : l’alimentation, les transports, l’habitat, l’énergie… ; La mobilisation de la ville de Dijon, de Dijon métropole, des élus, des agents, est entière : système alimentaire durable 2030 « ProDij », développement des modes de déplacement doux, tramway, vélo, marche à pied, reconstruction de la ville sur elle-même avec de l’habitat adapté, rénovation énergétique des bâtiments, création de deux stations à hydrogène vert pour alimenter l’ensemble des bus et bennes à ordures ménagères et réduire l’usage des énergies fossiles, quartier à énergie positive « Response » à Fontaine d’Ouche, plan d’investissement massif pour la rénovation des écoles, … Main dans la main, l’État et les collectivités doivent tenir le cap pour atteindre l’objectif de la neutralité carbone en 2050. Nos politiques écologiques doivent être globales, transversales, concertées et solidaires. »