Gestion de l’eau à Dijon : la nouvelle société est lancée

François Rebsamen, Antoine Hoareau (vice-président de Dijon métropole), et Bertrand Camus, directeur général du Groupe SUEZ, ont officiellement lancé ce vendredi la société d’Économie Mixte à Opération Unique (SEMOP) dédiée à la fois à la gestion des services publics de l’eau et de l’assainissement. Elle concerne 220 000 habitants de 15 communes de Dijon métropole.

2 avril 2021 à 11h52 par la rédaction

K6 FM
Fran�ois Rebsamen a officiellement lanc� ce vendredi la "SEMOP"
Crédit: Archive K6FM

À travers ce partenariat, Dijon métropole souhaite optimiser le prix de l’eau pour les usagers tout en renforçant sa capacité d’investissement et d’innovation en faveur de la transition écologique et de la protection des milieux naturels. La décision de la métropole de Dijon de cette forme partenariale public-privé relève d’une volonté de renforcer sa maitrise des coûts et l’implication de la puissance publique dans la gestion de l’eau, bien commun.

Depuis le 1er avril, Odivea, première SEMOP multiservices de France, regroupe au sein d’un même contrat les services de l’eau potable pour les 195 000 habitants de 10 communes 1 , et de l’assainissement pour 220 000 habitants de 13 communes 2 , en remplacement des 6 contrats de la délégation de services publics précédents. Cette co-entreprise public-privé, détenue par Dijon métropole (49 %) et par le Groupe SUEZ (51 %), sera présidée par Antoine Hoareau, vice-président de Dijon métropole délégué à l’eau et à l’assainissement, et Geoffroy Deleval de SUEZ, en qualité de directeur général de la SEMOP. Odivea s’appuie sur plus de 80 collaborateurs détachés au sein de cette société et sur les expertises de SUEZ.

100 millions d’euros d’investissement

Pour répondre aux enjeux d’accélération du changement climatique, Odivea prévoit d’investir 100 millions d’euros sur 9 ans en faveur de la transition énergétique et écologique. Avec la mise en place des fonds solidarité, innovation et développement durable, Odivea fera émerger de nouvelles initiatives favorisant la réduction de la consommation d’eau des usagers et la protection des ressources en eau.

Odivea ambitionne de transformer les services publics de l’eau et de l’assainissement en services créateurs d’énergie. Dès 2023, la station d’épuration Eauvitale de Dijon produira, par méthanisation, du gaz vert à partir des boues d’épuration permettant l’injection de près de 10 GWh/an de biométhane dans le réseau de gaz naturel de la métropole. Ainsi, plus de 300 tonnes d’émissions de CO2 par an seront évitées.

Un prix de l’eau maîtrisé

La création de la SEMOP renforce la volonté de maîtrise du prix de l’eau avec une baisse de ce dernier dans 10 communes, dont Dijon. 86 % des habitants du territoire bénéficieront 3 d’une baisse de leur facture d’eau, jusqu’à 79 euros par an sur la base d’une consommation annuelle de 120 m3

La protection du milieu naturel, une priorité

Dijon métropole souhaite renforcer la protection du milieu naturel notamment la protection de la biodiversité aquatique. Un nouveau bassin de stockage de 15 000 m3 sera construit sur le site de la station d’épuration pour limiter les déversements dans le milieu naturel. En complément, le projet prévoit la mise en place d’un traitement pour les micropolluants de l’eau et un vaste programme de sensibilisation pour réduire les émissions des polluants à la source.

Une consommation d’eau maîtrisée et solidaire

L’augmentation d’un tiers des capacités de production d’eau potable de Poncey-lès-Athée, la gestion en temps réel des ressources en fonction de leur qualité, la « sectorisation virtuelle » et la sécurisation des adductrices principales contribueront à un objectif de rendement de réseau de 90 % et à l’économie de 6,2 millions de m3 d’eau en 9 ans, soit l’équivalent de la consommation de 12 000 habitants. Odivea propose à ses usagers une eau connectée, avec l’installation de 35 000 compteurs d’eau communicants offrant de nouveaux services en ligne comme le suivi de consommation, la facturation sur la base de la consommation réelle et l’alerte fuite.