L’Assurance Maladie de Côte d’Or précise son dispositif en période de confinement

Dans un communiqué envoyé ce jeudi soir, la direction de l’Assurance Maladie de Côte d’Or a précisé de quelle manière fonctionnent ses services pour les assurés du département en cette période de confinement. Ci-dessous le communiqué et toutes les informations.

3 avril 2020 à 5h00 par la rédaction

K6 FM
Crédit: Photo dillustration K6FM

Toutes les dispositions nécessaires sont prises, en partenariat avec les professionnels de santé et les employeurs du département, pour garantir au mieux la continuité du service et le versement des prestations et revenus de remplacement (indemnités journalières, rentes, pensions d'invalidité…), et prolonger automatiquement les prises en charge des ALD et des contrats de Complémentaire santé solidaire qui arrivent à échéance.

EN PRATIQUE : comment contacter la Cpam durant le confinement ?

Les assurés sont invités à utiliser en priorité leur compte ameli ou l’appli ameli pour faire leurs démarches : pour suivre les remboursements de soins, suivre les délais de paiement des indemnités journalières, obtenir une attestation de droits ou un relevé d'indemnités journalières, actualiser une information personnelle (téléphone, adresse e?mail, adresse postale, coordonnées bancaires…), déclarer la perte ou le vol d’une carte Vitale et commander une carte, poser une question par e?mail…

Pour les assurés sans compte ameli, créer un compte est simple et immédiat : une vidéo est disponible pour les aider sur Youtube.  

L’envoi postal du courrier à la Cpam est maintenu mais les délais sont allongés : les assurés peuvent continuer d’envoyer leurs feuilles de soins ou arrêts de travail à l’adresse postale suivante uniquement (ne pas déposer de courrier dans les boites aux lettres des agences de la Cpam) : 

Caisse d’assurance maladie de la Côte?d’Or – CS34548 – 21045 Dijon cedex   (indiquer sur chaque document votre numéro sécurité sociale + téléphone + adresse e?mail)

Les délais de traitement peuvent être suivis dans le compte ameli. Aucune pénalité ne sera appliquée sur les envois tardifs d’arrêts de travail.

L’accueil téléphonique au 3646 (service 0,06€/mn + prix appel) est ouvert uniquement pour les demandes urgentes ; l’accueil physique dans les agences d’Auxonne, Beaune, Dijon et Montbard est fermé.

Toutes les informations sont actualisées sur le site ameli.fr et le forum ameli.

Concernant les arrêts de travail :

De très nombreuses questions concernant les arrêts de travail (démarches, indemnisation, délais…) trouveront leurs réponses sur le forum ameli* qui propose une FAQ actualisée régulièrement. Le forum ameli est accessible depuis le site ameli.fr ou sur https://forum?assures.ameli.fr/

Pour le motif « garde d’enfant(s) » : inutile de demander un arrêt de travail au médecin 

Les assurés doivent déclarer leur arrêt de travail auprès de leur employeur, qui se chargera ensuite de le déclarer à l’Assurance Maladie pour indemnisation selon les règles habituelles des arrêts maladie. Pas de jours de carence. Les travailleurs indépendants doivent eux?mêmes déclarer leur arrêt sur le téléservice declare.ameli.fr.

 

Pour le motif « personnes à risque*, femmes enceintes » :   les assurés doivent déclarer leur arrêt de travail sur declare.ameli.fr et avertir leur employeur de leur demande d’arrêt.

Après analyse de leur demande, l’Assurance Maladie enverra le volet 3 de l’arrêt à chaque assuré concerné, sous 8 jours minimum. Puis l’assuré devra remettre ce volet 3 à son employeur pour être indemnisé selon les règles habituelles. Pas de jours de carence. Pour toute question, consulter le forum ameli. (* certaines pathologies en ALD : voir détails sur le forum ameli)

 

Pour tout autre motif d’arrêt de travail :  

Les assurés doivent contacter leur médecin par téléphone ou par téléconsultation.

Les téléconsultations sont possibles pour tout motif et sont prises en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Les arrêts de travail peuvent être faits en ligne par les médecins.  

 

Personnel soignant et arrêt de travail, c’est par ici