Actualités locales

La Polyclinique Drevon s’associe à « Octobre rose »

07 octobre 2019 à 06h30 Par la rédaction
Sophie Chauvin, directrice de la Polyclinique Drevon, et Alexis Lepinoy, radiothérapeute à l'institut de cancérologie de Bourgogne
Crédit photo : K6FM

A l’occasion de l’opération « octobre rose », la caravane de « l’Échappée rose », entièrement tournée vers le bien-être des femmes atteintes de cancer du sein, est de passage ce lundi à la Polyclinique Drevon, à Dijon.

Afin de symboliser l’engagement continue, tout au long de l’année, de l’ensemble du personnel soignant aux côtés des patients, l’établissement a souhaité accueillir la caravane de l’Échappée rose, entièrement tournée vers le bien-être des femmes atteintes de cancer du sein.

Cet institut de beauté itinérant dédiée aux femmes hospitalisées, accompagnées par les équipes d'Avène, s’installera devant la clinique durant toute la journée et proposera aux patients et à leurs aidants des soins de 10h à 17h. Une démonstration d’auto-examen (de 11h à 15h), des ateliers relaxation et bien-être (de 11h à 15h) ou encore des stands d’informations divers (prothèses mammaires, lingerie adaptée etc.) seront organisés, également ouverts aux personnels soignants de la polyclinique.

Un nouveau dispositif dédié à la prévention des séquelles cardiaques du cancer du sein

Cette journée est également l’occasion pour la direction de l’établissement de revenir sur un nouveau dispositif proposé aux patientes, afin de limiter les risques de séquelles, notamment cardiaques, des traitements du cancer du sein.

En cas de tumeur au sein gauche, le cœur peut en effet conserver des séquelles de la radiothérapie ; des dégradations de la fonction cardiaque (troubles du rythme cardiaque, syndrome coronarien ou encore infarctus) peuvent notamment survenir des années après la radiothérapie liée au traitement du cancer du sein.

Ecoutez ci-dessous les explications du docteur Alexis Lepinoy et de Sophie Chauvin, directrice de la Polyclinique Drevon :