Le plan de la liste « Dijon écologique et solidaire » pour le vélo

L’équipe de campagne de la liste « Dijon écologique et solidaire », en lice pour le second tour des élections municipales, a dévoilé les grandes lignes de son programme en faveur du développement du vélo dans l’agglomération dijonnaise. Ci-dessous le communiqué.

9 juin 2020 à 5h43 par la rédaction

K6 FM
St�phanie Modde, t�te de liste � Dijon �cologique et solidaire �
Crédit: Archive K6FM

Dijon Ecologique et Solidaire a soutenu une action symbolique organisée par EELV et des écologistes le dimanche 7 juin au niveau du Bureau de La Poste Boulevard Mansart afin de présenter son projet ambitieux pour les mobilités actives, notamment pour le vélo. Il s’agit de mettre en œuvre des solutions concrètes attendues par les habitants et les associations depuis plusieurs années.

Nous le savons, le vélo est une solution pertinente, cohérente et peu coûteuse pour les déplacements de courtes et moyennes distances. Son attrait et son utilité sociale se sont renforcés durant la crise sanitaire car il permet le respect de la distanciation physique. Il contribue aussi à l’amélioration de la qualité de l’air car il n’émet ni particules fines et ni oxydes d’azote délétères pour la santé, ni émissions de CO2 néfaste pour le climat. Il est donc de la responsabilité des élu.es et futures élu.es d’engager sérieusement la promotion et la facilitation de l’usage du vélo durant le déconfinement et pour l’après pour la qualité de vie de toutes et tous. 

 

Nos propositions pour une véritable politique de mobilités actives :

Développer un véritable réseau métropolitain 100% vélo composé d’un réseau express constitué d’« autoroutes-vélo » et d’aménagements sécurisés et continus pour multiplier par 5 la pratique quotidienne du vélo.

Aménagements cyclables sur les 2x2 voies et certains grands boulevards pour conforter les liaisons entre les quartiers et les communes.

Aménager des pistes cyclables sécurisées en direction du CHU et des centres de santé et priorité aux aménagements cyclables sur les secteurs qui en manquent et qui sont dangereux pour les cyclistes : rue d’Auxonne, rue Chevreul, route des grands crus…

Impulser et communiquer sur les services nécessaires à un véritable système vélo : apprentissage du vélo dans les écoles, abris sécurisés, facilitation du stationnement vélo, ateliers d’entretien

Mise en place du « Savoir rouler à vélo » à l’école et développement de « vélo écoles » pour toutes et tous dans les 9 quartiers.

Organiser des formations gratuites « coup de pouce remise en selle » pour apprendre à circuler à vélo en toute sécurité.

Piétonisation des abords des écoles dans un rayon de 100 mètres pour créer des « rues des enfants » et aménagements de parcours trotti-bus et « vélo-bus ».

Création et soutien aux Ateliers Réparation pour l’entretien des vélos à destination des soignants et des salariés, en lien avec les entreprises.

Développer les places de stationnement et des parkings sécurisées pour le vélo dans tous les quartiers et les communes de la métropole.

Bons d’achat pour les ateliers participatifs locaux de réparation de vélo.

Mise à disposition gratuite d’un vélo pour les écoliers des familles les plus modestes.

Généraliser les zones de circulation à 30 km/h pour une ville apaisée.

Soutien et priorité aux réseaux de transports en commun (Divia, TER).