Logement : des aides pour les mal-logés dans la métropole dijonnaise

Le « plan Logement d’abord » poursuit son déploiement en Bourgogne-Franche-Comté avec la sélection de deux nouveaux territoires de mise en œuvre accélérée dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement. Ci-dessous le communiqué de la préfecture de la région.

3 février 2021 à 14h00 par Dimitri Coutand

K6 FM
Crédit: K6FM

Dijon Métropole et le Conseil départemental de la Nièvre rejoignent ainsi le Conseil départemental du Doubs dans cette dynamique.

Ces trois territoires désormais engagés bénéficient d’une enveloppe de crédits qui financera notamment l’ingénierie et le déclenchement rapide de mesures d’accompagnement vers le logement de ménages sans domicile. 

Jeudi 10 septembre 2020, Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement lançait un second appel à manifestation d’intérêt auprès des collectivités locales afin de sélectionner de nouveaux territoires de mise en œuvre accélérée du plan Logement d’abord. Le 20 janvier 2021, s’est tenu un comité d’examen des dossiers, à l’invitation de la délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement.

À l’invitation de la délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement, un comité de sélection réunissant, le 28 janvier 2021, les grandes fédérations des secteurs de l’hébergement et du logement, les trois associations d’élus partenaires de l’appel à manifestation d’intérêt (l’Assemblée des départements de France, l’Assemblée des Communautés de France et France Urbaine) ainsi que les administrations concernées par le pilotage du plan, a retenu 23 nouveaux territoires, dont deux en Bourgogne Franche Comté : Dijon Métropole et le Conseil départemental de la Nièvre.

Ces collectivités seront soutenues financièrement par l’État pour la mise en œuvre de stratégies de transformation de l’action publique en faveur de l’accompagnement vers le logement des personnes sans domicile. Sur ces territoires, le Logement d’abord viendra nourrir les politiques locales de l’habitat et de l’action sociale – compétences sur lesquelles les collectivités sont cheffes de file – afin d’approfondir les synergies avec l’action de l’Etat relative à la réponse aux situations d’urgence sociale.

Les dossiers sélectionnés reflètent la diversité des situations territoriales et des problématiques liées à l’accès au logement. La métropole de Dijon poursuivra la stratégie ambitieuse de résorption du sans-abrisme amorcé depuis 2018 avec le dispositif Un chez Soi d’Abord. Le département de la Nièvre a également été retenu pour travailler notamment sur la prévention des ruptures dans les parcours résidentiels ou la construction de stratégies permettant l’accès simultané à l’emploi et au logement. 

Dans chaque département, les services de l’Etat sont pleinement engagés pour construire et porter le projet avec les collectivités. Ce partenariat local, qui intègre également l’ensemble des acteurs des secteurs de l’hébergement et du logement, est un vecteur clé de succès des actions qui seront mises en œuvre.