Régis Pennecot : « Il faut arreter le hold-up sur les fonds de la taxe d’apprentissage »

Le président de la chambre des métiers et d’artisanat de Côte d’Or, Régis Penneçot, donnait ce mercredi une conférence de presse. Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour et notamment la taxe d’apprentissage.

27 septembre 2018 à 3h52 par Fabrice Aubry

K6 FM
Regis Penneçot, ce mercredi après-midi lors de sa conférence de presse de rentrée à Dijon
Crédit: K6FM

« La taxe de l’apprentissage permet de financer les centres de formation et le gouvernement a un peu tendance à piocher dans cette caisse pour l’utiliser pour d’autres financements. C’est de l’argent des entreprises qui ne va pas pour la formation de nos futurs artisans et collaborateurs ». C’était l’un des éléments que Régis Penneçot a voulu pointer du doigt ce mercredi lors de sa conférence de presse de rentrée. Le président de la chambre des métiers et de l'artisanat de Côte d’Or qui au passage a rappelé que l’artisanat représente 30 000 actifs et 2000 apprentis dans le département.

Régis Penneçot a aussi voulu revenir sur la mise en place de la loi PACTE qui contient de nombreuses mesures et qui est actuellement à l’étude. 
Ecoutez ci-dessous son interview :