Un domaine de Côte d’Or récompensé par la revue du vin de France

Parmi les 11 domaines et personnalités récompensées ce mardi par la revue du vin de France lors d’une cérémonie à Paris : le domaine Trapet, situé à Gevrey-Chambertin.

8 janvier 2020 à 8h00 par la rédaction

K6 FM
Le domaine Trapet est situ� � Gevrey-Chambertin
Crédit: DR

La cérémonie de remise des Grands Prix de la Revue du vin de France s'est déroulée ce mardi 7 janvier à la mairie du Vème arrondissement de Paris. À cette occasion, la Revue du vin de France a célébré et récompensé onze personnalités françaises qui ont marqué le monde du vin pendant l'année écoulée. 


Des prix, gratifiant l’ensemble des métiers du vin et de la vigne, ont été décernés par le directeur de la rédaction, Denis Saverot et le comité de dégustation de La Revue du vin de France – composé de journalistes, experts du vin, sommeliers et œnologues :


Prix de la Personnalité de l'année : François D’Haene, ultra-trailer de renommée internationale et vigneron dans le Beaujolais


Vigneronne de l'année : Dominique Hauvette, Domaine Hauvette en Provence


Négociant de l'année : Maison Verget, en Bourgogne


Groupement de vignerons de l'année : Nicolas Feuillatte, en Champagne


Carte des vins de l'année : Restaurant de la Gare, à Guewenheim (68)


Prix de l'innovation environnementale : Système de management environnemental de Bordeaux Grande surface de l'année : Auchan Cloche d’Or, à Luxembourg


Cave de l'année : La Part des Anges, à Nice


Spiritueux de l'année : Château de Laubade, dans le Gers


Prix de la découverte : Domaine Jolivet, en Rhône Nord


Prix de l'œnotourisme : Domaine Trapet, en Bourgogne


 


LE PRIX DE L’ŒNOTOURISME : DOMAINE TRAPET / LE PARADIS À TABLE EN BOURGOGNE


On ne présente plus ce domaine incontournable de la Côte de Nuits, que Jean-Louis et son épouse Andrée ont su mener au firmament qualitatif de la Bourgogne, désormais aidés de leurs enfants, dans une démarche qui s’appuie sur les principes de la biodynamie. Cette formidable famille vigneronne a créé en 2015 une table d’hôtes dans une élégante demeure ancienne de Gevrey-Chambertin. Marine Jacques-Leflaive, architecte et fille de la regrettée Anne-Claude, y a aménagé cinq chambres dans les étages. Sur réservation uniquement au déjeuner, et de Pâques à fin novembre, on s’y régale des meilleurs plats régionaux : jambon persillé, bœuf bourguignon et fromages affinés, accompagnés de vins au verre. La formule Paradis permet ainsi de déguster les trois Grands crus rouges du domaine (Latricières, Chapelle et le mythique Chambertin), mais aussi trois Grands crus blancs issus des vignes en propriété que la famille exploite en Alsace.


À l’heure où il devient si difficile d’accéder aux plus grands vins de Bourgogne, cette table d’hôtes est une formidable opportunité pour découvrir le travail du domaine et ses vins si recherchés. Puissent d’autres domaines de la région s’en inspirer.