Une nouvelle organisation pour la santé des habitants de la métropole dijonnaise

La direction de l’assurance maladie de Côte d’Or et l’Agence Régionale de Santé ont présenté ce jeudi le lancement de la « CPTS de Côte-d’Or » au service de la santé des habitants de l’aire urbaine et péri-urbaine de Dijon.

16 septembre 2021 à 18h31 par Fabrice Aubry

La présentation a été faite ce jeudi, à Dijon
La présentation a été faite ce jeudi, à Dijon
Crédit: Assurance Maladie de Côte-d’Or

La crise sanitaire a mis en avant les besoins de proximité et de réactivité pour la santé des habitants. Prévues dans la stratégie nationale « Ma santé 2022 », les communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS) ont cette vocation, et se mettent en place progressivement dans tous les territoires.

Objectifs : améliorer la santé des habitants et faciliter l’exercice coordonné des professionnels de santé.

En Côte-d’Or, la 3ème CPTS dite « CPTS Centre 21 » est officiellement lancée ce jeudi 16 septembre 2021 à Dijon, en présence de Thomas FATOME, directeur général de l’Assurance Maladie (Caisse nationale), Pierre PRIBILE, directeur général de l’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté, du Dr Anne-Laure BONIS, présidente de la CPTS Centre 21 et de Lilian VACHON, directeur de la CPAM de Côte-d’Or.

Une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) : c’est quoi ?

Une CPTS est une organisation conçue autour d’un projet de santé et constituée à l’initiative des professionnels de santé sur un territoire donné (potentiellement plusieurs par département). Elle est composée de professionnels comme d’établissements de santé et d’acteurs médico-sociaux et sociaux. Une CPTS a pour vocation d’être une organisation souple de coordination à la main des professionnels eux-mêmes, selon les besoins spécifiques d’un territoire. Les acteurs locaux en déterminent eux-mêmes le périmètre géographique.

Elles viennent compléter la prise en charge des patients par les acteurs de santé, qui se coordonnent déjà à l’échelle d’une patientèle pour offrir des réponses de proximité. C’est le cas quand les professionnels de santé exercent de façon regroupée au sein de mêmes locaux (centres et maisons de santé) mais aussi au sein des équipes de soins primaires ou spécialisées ou d’autres formes d’organisations coordonnées pluri-professionnelles.

51% de la population du département concernée par cette CPTS

La CPTS « Centre 21 » couvre un territoire de 275 000 habitants et de 69 communes de l’aire urbaine de Dijon, soit 51% de la population du département :

La métropole de Dijon (à l’exception des communes de Fénay, Ouges, Neuilly-Crimolois, Magny-sur-Tille et Bressey-sur-Tille, rattachées à la CPTS « Pays d’Or ») ;

La communauté de communes Ouche et Montagne (Velars-sur-Ouche, Fleurey-sur-Ouche, Gissey-sur-Ouche, Sombernon …) ;

Une partie de la communauté de communes Norge et Tille (Asnières-les-Dijon, Bellefond, Brognon, Clénay, Couternon, Flacey, Norges-la-Ville, Orgeux, Ruffey-les-Echirey, Saint-Julien, Flacey) ;

8 communes de la communauté de communes de Gevrey-Chambertin et de Nuits-Saint-Georges (Brochon, Chamboeuf, Couchey, Fixin, Gevrey-Chambertin, Morey-Saint-Denis, Urcy, Valforêt).