Elections départementales: Samia Djemali et Valentin Louot candidats dans le canton de Dijon 6

29 avril 2021 à 18h17 par La Rédaction

DR
DR
Crédit: DR

Avec le soutien de la majorité départementale, Samia DJEMALI et Valentin LOUOT ont annoncé être candidats pour le canton Dijon-6. Ci-dessous leur communiqué.« Le canton Dijon-6 est composé des quartiers : Bourroches, Eiffel, Larrey, Montagne Saint-Anne, Marcs d’Or, Valendons, Faubourg Raines, Fontaine d’Ouche et des communes de Corcelles-les-Monts et Flavignerot.

Samia DJEMALI : je me suis investie dans le quartier de la fontaine d’ouche en tant que salariée puis durant 15 ans comme Présidente bénévole de l’Association Manège, une structure petite enfance qui a permis de soutenir de nombreuses familles face au handicap de leur enfant. De formation éducatrice spécialisée, engagée au quotidien dans les solidarités, aujourd’hui, j’évolue en tant que cheffe de service dans le secteur médico-social auprès d’adulte en situation de handicap. C’est un domaine où je travaille et m’épanouie depuis plus de 20 ans.

Issue de la société civile, ma démarche est celle du rassemblement des citoyennes et citoyens. Je souhaite mettre mon énergie, mes compétences et mes connaissances au service du département pour une prise en compte plus fine des situations que vivent les habitants. Je souhaite ainsi casser les codes et rendre compte du travail des professionnels sur le terrain, par mon vécu. Toutes ces années d’expérience m’ont apporté une expertise des enjeux et des attentes de la population. Nous devons recréer du lien social et redonner confiance aux habitants de ce canton Dijon-6 qui présente de nombreux atouts. Je souhaite la réussite d’un territoire attaché à son patrimoine et au développement de ses commerces. Cela passera notamment par une meilleure sécurité, qui doit être recherchée avant tout par l’éducation et l’accompagnement personnalisé de la précarité, et non pas par le maintien des personnes dans leur statut précaire. Il faut ainsi travailler la prise en compte des situations variées et non pas se satisfaire d’une gestion globalisée. Les habitants le disent, ce canton a trop longtemps été laissé à l’abandon. Pour la plupart, ils ne connaissent pas les noms de leurs conseillers départementaux actuels. Ils ne font pas non plus la différence entre les missions du Département et celles de la Métropole. Il y a un vrai travail de pédagogie à faire. Le canton se constitue de 3 zones bien distinct et ne présente pas les mêmes typologies, il nécessite ainsi un réel travail de terrain et de la présence. M’investir dans ce canton est un vrai choix pour moi, c’est d’ailleurs pour cela que j’ai démissionnée de mon mandat de conseillère municipale. C’est un investissement murement réfléchit, ce canton doit être une priorité et une exclusivité et non une séance de rattrapage comme pour certains candidats.

Valentin LOUOT : après une première expérience durant la campagne des élections municipales en 2020, sur la liste de la majorité présidentielle portée par Sylvain Comparot, j’ai choisi de poursuivre mon engagement local. En responsabilité et après y avoir murement réfléchi, j’ai décidé de m’engager sur le canton Dijon-6. Ce canton c’est le choix du cœur, celui où j’ai grandi. C’est aussi un canton où la majorité départementale se trouve face à une opposition stérile, où les habitants, par les positionnements de leurs conseillers, se sentent isolés par rapport à d’autres cantons du département ou quartiers de la métropoles. La sécurité, la bétonnisation, le manque de lien intergenerationnel, sont autant de sujets à traiter en lien avec les habitants du canton. Ce qui ressort de nos premières rencontres de terrain, c'est qu'il y a une envie de renouvellement des personnes et des pratiques. Face à ce constat, je fais le choix du renouveau et du rassemblement pour une candidature commune de la droite, du centre, des indépendants et de la société civile. Nous en sommes convaincu avec Samia, seul un très grand rassemblement permettra de renouer la confiance ».

Nous sommes heureux aujourd’hui de vous présenter notre candidature commune, placée sous le signe du rassemblement au service des habitants du canton Dijon-6, qui a la particularité d’être urbain, péri-urbain et rural. Un union autour de valeurs, d’un projet pensé et partagé avec l’ensemble de la population. Pour le faire gagner demain, nous avons le soutien de la majorité départementale actuelle et son président François Sauvadet, qui nous accorde sa pleine confiance. Nos approches et sensibilités sont complémentaires pour atteindre des objectifs qui sont, eux, communs. Nous pensons qu’un renouveau est aujourd’hui urgent et nécessaire dans ce canton Dijon-6. Il doit susciter de l’espoir, mais aussi faire appel à l’audace et à l’implication de toutes et tous pour répondre aux réels enjeux sur ce territoire. Ces efforts partagés feront, nous en sommes convaincue, émerger des solutions équilibrées afin que chacune et chacun puisse vivre en toute sérénité et surtout en sécurité dans un cadre de vie et un environnement respecté et respectable. En tant que citoyens, nous nous sentons responsable de ces aspirations et plus justement de ces exigences. L’action du Département est essentielle car elle fait partie de la vie de chaque citoyen de la naissance à la vieillesse. Pendant cette année particulière de crise sanitaire sans précédent, le Département, comme chacun a pu le constater, a maintenu, renouvelé et renforcé ses engagements malgré les difficultés. Nous souhaitons rappeler les actions du département, qui protège les familles, la jeunesse, ses aînés ; qui met en œuvre des projets que portent les associations ; qui accompagne et facilite toutes les initiatives locales qu’elle soit urbaine, péri-urbaine ou rurale.

Au quotidien, les élus du Département se doivent d’être présents au plus près de leurs électeurs. De proposer, innover, partager, solliciter. Ils ne doivent pas être là uniquement la veille d’une élection, les choses n’ont cessé de se dégrader sur ce canton au fil des années. Prenant nos quartiers pour son fief, la majorité municipale a délaissé ses habitants qui sont passés à côté du Tram et des grands projets structurants de l’agglomération. Pour que les choses changent, il faut envoyer un message fort. Non, Dijon 6 n’est pas un fief de la gauche, ses habitants ne sont pas condamnés à voter pour ceux qui ne font rien pour eux. Ils ont la possibilité de montrer que leurs voix comptent en votant pour nous, ils ouvrent la voie au changement. »